Avis·jeunesse

Les Sorciers (Anthea -2-) de Tia Wolff

Couverture et présentation :


À Fall River, l’été s’est écoulé sans heurt, bien trop calme. Après les affrontements ayant eu lieu lors de la Manifestation de Printemps, le quotidien a repris ses droits comme si rien n’avait jamais existé. Comme si tout cela n’avait été qu’un cauchemar
Et pourtant… La rentrée à peine entamée, la menace des Sorciers se fait ressentir. Invisible mais palpable, insidieuse, omniprésente. Pendant que Max approfondit ses connaissances et tente de survivre à un climat familial oppressant, Cassandra lutte contre elle-même autant que contre les autres. Il est difficile d’accepter d’être plusieurs quand on a toujours été deux.
Comment faire confiance quand on n’est pas certain de ce que cachent nos proches ?
Accepter d’être différents et d’avoir des pouvoirs ne prépare pas toujours aux conséquences. Quand l’intimidation se transforme en drame réel, les séquelles sont irréversibles et dévastatrices.
Face aux épreuves qui vont les assaillir, il leur faudra rester unis et se soutenir, même quand tout autour d’eux va essayer de les séparer.

Éditeur : auto-édition
Numérique : 2€99
Papier : 11€90
Pages : 300
Sortie : mars 2017

Mon avis :

Même si j’ai eu un peu de mal à entrer dans ce tome, en ayant laissé passer autant de mois entre le premier et celui-ci, j’aime vraiment l’univers développé par Tia Wolff.

Le départ est assez contemplatif avec la remise en contexte des protagonistes, de leurs particularités et des enjeux qui en découlent. Les explications sur leur existence pleuvent malgré le manque de clarté sur l’objectif final des Sorciers. Ce qui permet aisément de maintenir notre intérêt au maximum pour la suite des aventures de Max et Casey.

Beaucoup plus sombre, ce roman n’épargne pas grand monde. J’ai préféré Max, d’un tempérament plus calme. Je reconnais que Casey et son impulsivité m’ont légèrement agacée. Mais comment lui en vouloir alors que tout autour d’elle semble ressembler plus à l’enfer qu’au paradis ?

En quelques mots, si vous aimez suivre des ados qui se découvrent des talents particuliers liés aux quatre éléments, vous ne pouvez pas passer à côté de cette saga. Apprentissage, magie, amitié, coups bas, bagarres, rien n’est laissé au hasard pour que le lecteur profite d’une bonne histoire.

La plume est aussi fluide que précédemment. Je fonce lire la suite car de nombreux éléments demeurent en attente.

Ma note : 18/20.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s