Avis

Le jardin des âmes (Les Brumes de Cendrelune -1-) de Georgia Caldera

Couverture et présentation :

les-brumes-de-cendrelune-tome-1-le-jardin-des-ames-1236379-264-432

 


Dans le royaume de Cendrelune, les dieux épient les pensées des hommes, et leur Exécuteur, l’Ombre, veille à condamner tous ceux qui nourriraient des envies de rébellion. Or, il semble que certaines failles existent. À l’âge de 17 ans, Céphise ne vit en effet que pour se venger. Depuis qu’on l’a amputée d’une partie d’elle-même et privée de sa famille, elle ne rêve plus que d’une chose : s’affranchir de la tyrannie du tout-puissant Orion, Dieu parmi les dieux. Et contre toute attente, il se pourrait qu’elle ne soit pas seule…

Éditeur : J’ai lu
Numérique : 9€99
Papier : 13€90
Pages : 352
Sortie : octobre 2019

Mon avis :

C’est encore une très bonne histoire que nous propose Georgia Caldera. Une dystopie Young Adult cette fois.

Je ne suis pas fana du genre mais j’aime beaucoup la plume de l’autrice. J’ai plongé avec plaisir dans la vie de Céphise et l’étrange fonctionnement du monde dans lequel elle évolue.

Céphise est une héroïne qui n’a pas peur (un peu quand même) et qui ne vit que pour venger sa famille. Dès le départ, sa haine est palpable et amène les premiers mystères sur sa condition. Je ne dirai rien pour ne pas risquer de vous gâcher une partie de l’intrigue.

La présence des dieux n’est pas négligée, le règne d’Orion est bien au cœur de l’histoire. Si ça reste assez vague encore, j’espère qu’au second tome, nous aurons éclaircissements et réponses sur certains pans.

Le rythme est correct, oscillant entre action et contemplation. On a des parties qui décrivent et d’autres qui nous immergent au cœur des émotions et sentiments des protagonistes.

Le tout n’est qu’une mise en bouche même si ça ne manque pas de dynamisme. Ce tome provoque de la frustration pour tout ce qui reste en suspens et que nous trouverons probablement lorsque la suite sera disponible.

Ce qui m’intrigue aussi, c’est la manière dont Georgia Caldera va traiter cette haine profonde, qui semble se compromettre au profit de la curiosité qui envahit les héros, l’un à propos de l’autre. Mais en connaissance de la fin du Jardin des âmes, la route risque d’être longue et pas si évidente qu’on pourrait le croire.

L’édition papier contient une illustration de Céphise en couleur, réalisée par Georgia Caldera, qui est magnifique.

À découvrir.

Ma note : 17/20.

Publicités

2 commentaires sur “Le jardin des âmes (Les Brumes de Cendrelune -1-) de Georgia Caldera

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s