Avis

Riquet à la houppe de Amélie Nothomb

Couverture et présentation :


L’art a une tendance naturelle à privilégier l’extraordinaire.
A. N.
L’exceptionnelle intelligence de Déodat n’avait d’égale que son extrême laideur.
Trémière était incroyablement belle, mais on la disait simple d’esprit.
Le destin les fit se rencontrer.

Une histoire d’amour qui échappe au cynisme, pour mieux célébrer la beauté qu’on peine parfois à distinguer. Lire.

Amélie Nothomb revisite Perrault de façon exquise, sensible, délicate. Paris Match.

Un conte délicieux. Femme actuelle.

Éditeur : Le livre de Poche
Papier : 6€90
Grand format : 16€90
Numérique : 7€99
Pages : 192
Sortie : janvier 2018

Mon avis :

Voilà, ça y est ! J’ai lu mon premier Nothomb et la rencontre n’est pas fabuleuse. Avant de me lyncher, laissez-moi vous expliquer pourquoi.

C’est un livre court qui m’a fait l’effet de traîner en longueur pour s’arrêter subitement au moment le plus intéressant à exploiter.

Cependant, l’intérêt réside dans le style et le ton. On aime ou pas. Le départ était d’ailleurs assez difficile mais j’ai rapidement accepté la manière dont on plonge dans la vie de Déodat.

C’est sans aucune base comparative que je vous propose cet avis n’ayant pas lu le conte de Perrault ou n’en ayant aucun souvenir. De même pour le style de l’autrice, s’il est en deçà de ce qu’elle a pu proposer avant, je ne suis guère en mesure de le dire.

Le thème est assez cliché : l’homme moche mais intelligent qui parvient à séduire la femme belle mais idiote. C’est du classique. Je le dis et j’assume. Avec toutes les romances que j’ai lu, il n’est pas rare de croiser ce profil type. À l’inverse, on découvre rarement un bellâtre folâtrer avec une moche. Ce serait défier l’entendement (sauf si elle est riche…).

Mais qu’importe, ce sujet mis en avant, même dans la présentation de l’ouvrage, est sous-traité au profit de l’enfance et l’adolescence de nos héros. Déodat qui repousse le monde à cause de sa laideur face à Trémière qui repousse le monde à cause de sa beauté. Ça leur fait un premier point commun.

N’y cherchez pas une quelconque morale, vous n’en trouverez pas. La plume se contente de poser les éléments dans leur contexte sans jamais pousser à questionner.

Ce qui pourrait être à retenir, c’est la passion de Déodat pour les oiseaux et la comparaison que ça entraîne dans son esprit extraordinaire vis-à-vis des comportements humains. (Ne voyez là aucune contradiction avec le fait que ça ne pousse pas au raisonnement, Déodat se contente bel et bien d’affirmer des choses. À moins d’être un ornithologue, difficile d’en saisir la mesure.) Du côté de Trémière, sa relation fusionnelle avec sa loufoque grand-mère est déjà quelque chose d’étrange. Cependant, j’attire l’attention sur un point qui mérite d’être relevé. La jeune Trémière ne parle pas beaucoup, elle contemple le monde mais n’est pas si idiote que le laisse entendre ceux qui sont incapables de voir.

Je conclus en disant que je ne suis pas certaine de la valeur à accorder à ce texte. Il me faudra lire un autre livre d’Amélie Nothomb pour affirmer que je n’aime pas ce qu’elle propose ou que ça m’indiffère. Je comprends ce qui plaît tant à ses lecteurs avec ce style incisif mais je ne suis pas bon public du genre. Reconnaissons tout de même que c’est extrêmement bien écrit.

Quel livre de cette autrice conseillez-vous si vous connaissez ?

Même si ce n’est pas une réussite en terme de lecture, je remercie Le tempo des livres pour sa recommandation. Je ne regrette pas ma lecture. 🙂

Publicités

3 commentaires sur “Riquet à la houppe de Amélie Nothomb

  1. Aaah dommage que tu n’aies pas apprécié puisque c’était ton premier essai d’elle. Si son côté incisif t’as déplu ainsi que le sarcasme et l’ironie (tu as dit avoir eu du mal au début et c’était au début que ces points étaient présents) tu risques de ne pas apprécier celui que j’ai le plus aimé d’elle : hygiène de l’assassin. J’espère au moins que tu l’avais pris en poche mdrr

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s