Avis

Nous sommes tous des féministes de Chimamanda Ngozi Adichie

Couverture et présentation :


«Partout dans le monde, la question du genre est cruciale. Alors j’aimerais aujourd’hui que nous nous mettions à rêver à un monde différent et à le préparer. Un monde plus équitable. Un monde où les hommes et les femmes seront plus heureux et plus honnêtes envers eux-mêmes. Et voici le point de départ : nous devons élever nos filles autrement. Nous devons élever nos fils autrement.» Chimamanda Ngozi Adichie aborde le sujet controversé du féminisme avec lucidité, éloquence et humour.

Éditeur : Gallimard
Papier : 2€
Numérique : 1€99
Pages : 96
Sortie : février 2015

Mon avis :

Merci à La Bouquineuse du blog La Bouquinerie Imaginaire pour cette découverte. Vous pouvez retrouver son article ici.

Avant tout, je préfère vous prévenir : je n’ai pas l’âme féministe, pas au sens où ça pourrait induire la supériorité du genre féminin sur le genre masculin.

Ce livre, très court, bien trop court d’ailleurs, évoque le féminisme tel qu’il devrait être perçu par le vaste monde, donc je rejoins la majorité des propos de cette dame.

Je l’ai probablement déjà évoqué mais il y a quelques années, alors que je n’avais qu’un enfant (ma fille avait trois ans et n’avait pas pu être scolarisée à ce moment-là, étant née en janvier), quelqu’un m’a demandé si je pensais donner le bon exemple à ma fille en restant à la maison plutôt que d’aller travailler. Pour cette jeune femme, brillante étudiante et probablement carriériste, il était inconcevable d’être une mère au foyer à notre époque. Je me suis sentie mal à l’aise. Cette phrase anodine a écrasé le peu de confiance que j’avais en moi, en mes capacités de maman. La réponse à cette question est pourtant simple : pourquoi irai-je m’embarrasser de nounou et de crèche alors que je peux me permettre de rester à la maison, de m’occuper de ma fille, de passer du temps précieux près d’elle ? Pourquoi refuserai-je cette opportunité alors que tant de parents sont obligés de travailler et de confier leurs enfants à des tiers ? Est-ce que ça fait de moi quelqu’un de moins valable ?

En réalité, il n’y a ni bonne ni mauvaise réponse au problème, si ce n’est que chaque individu devrait pouvoir être maître de sa vie à son maximum, être heureux des choix qu’il fait et s’assurer de respecter ses priorités (qui sont propres à chacun).

Pour moi, une égalité absolue entre hommes et femmes, est un fait établi depuis toujours. Ma mère m’a élevé dans ce sens (enfin presque ! Mon frère a eu des libertés que je n’ai pas eu… « C’est pas pareil, c’est un garçon ! » En dehors de ça, j’ai toujours vu ma mère revendiquer cette égalité.). Cependant, nous devons reconnaître une réalité soulevée dans ce livre : la culture des uns et des autres, la société, l’éducation nous façonnent. Si nous avons notre libre arbitre, nous pouvons modifier les comportements sociaux afin que les femmes puissent avoir un vrai statut dans cette société, et pas au détriment des hommes. Oui, j’y tiens.

Ici, on a quelques beaux exemples mis en avant, sur le traitement des femmes au Nigéria. C’est révélateur du fossé entre hommes et femmes : dans des conditions pareilles, il est évident qu’on a envie de dire oui au féminisme.

Ce joli texte, bien écrit et entraînant, est suivi des Marieuses. J’ai été subjuguée outrée par ce que j’ai lu sur ce mariage, la façon dont il se déroule. Vraiment, quand on sait que c’est le quotidien de nombreuses femmes dans le monde (qu’il existe même pire), ça donne envie de se révolter. En trois mots : arrangement, soumission et (R)évolution au programme.

Je ne mets pas de note à ce livre parce qu’il ne s’agit pas de fiction. J’ai apprécié découvrir ces quelques lignes. Faites-le aussi si le sujet vous intéresse.

En attendant, vous pouvez toujours regarder cette vidéo où Chimamanda Ngozi Adichie parle de ce texte :

https://youtu.be/HzMKjqzpHsc

(Me suis un peu laissée emporter, non ? 😅)

Publicités

13 commentaires sur “Nous sommes tous des féministes de Chimamanda Ngozi Adichie

  1. Elle m’a aussi donné envie de le lire ! C’est un petit prix en plus alors je pense que j’irai le récupérer demain (peut-être). Il n’y a pas de bonne réponse à cette question non. Chacun mène sa vie comme il l’entends. Certains ne se voient pas au foyer, d’autres oui, c’est l’individualité et la perception de chacun, n’aie pas la confiance détruite

    Aimé par 1 personne

    1. Comme j’étais à l’espace culturel, j’y ai pensé 😂 et encore, je devrai me promener avec ma WL sur moi tellement je ne sais plus ce que je cherche. Mais là, ça fait trois fois que je cherche le tome 2 de Apocalypse Blues et que je ne le trouve pas. Ça m’énerve.
      Ça se lit très vite… et je pense que ça peut amener à se questionner sur le sujet même pour les les réfractaires (moi).
      C’était il y a longtemps cette histoire avec la fille 😂. Elle ne fait même plus partie du tableau (c’était la petite amie du neveu de mon homme) mais comme elle avait le même âge que moi, c’était vraiment pénible à entendre sur l’instant comme d autres choses qui ont été dites entre temps par des « proches ». Comme si ton métier définissait ta valeur et rien que ça… au même titre qu’une femme n’est pas obligée de devenir mère pour s’accomplir quoi… chacun voit midi à sa porte. 😉

      Aimé par 1 personne

  2. Superbe article ❤ Merci de me faire découvrir ce livre! Tu l'auras compris, le traitement de la question féministe m'intrigue beaucoup… Et j'ai aimé ton "emportement". Difficile de rester neutre quand on évoque de tels sujets.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci.
      Je pense sincèrement qu’on devrait tous se pencher sur la question ou sur ce que ça représente pour nous en tout cas. Et l’autrice a raison quand elle dénonce le fait qu’on croit que ça va mieux pour les femmes aujourd’hui mais que c’est une erreur. Finalement, ça ressort dans le quotidien de beaucoup de gens, y compris dans nos pays où il y a une « égalité » établie.
      Malheureusement, je n’ai pas l’âme militante mais je vais au moins essayer de limiter la casse avec mes enfants. 😂

      Aimé par 1 personne

      1. Je pense que « limiter la casse avec mes enfants », c’est déjà une forme de militantisme, et la plus belle qui soit ❤ Si les générations suivantes sont sensibilisées au féminisme, la société future sera bien meilleure que la notre 🙂

        Aimé par 1 personne

      2. C’est pas gagné ! Je le vois avec ma fille qui va rentrer au collège. L’avantage réside dans son caractère de cochon. Et encore, je ne sais pas si elle est aussi affirmée avec ses camarades. Et les deux garçons, c’est un travail en cours et quotidien. 😂. Profitons-en tant qu’ils sont petits. Au moins, mon homme n’est pas « macho » ce qui est un bon point pour l’exemple à domicile 😉

        Aimé par 1 personne

  3. Le féminisme devient un sujet sensible de nos jours et il est de plus en plus difficile de donner son avis sans susciter un débat enflammé.

    Sur la place des femmes dans la société je recommande de lire « Sorcières » de Mona Chollet.
    Sinon j’ai lu il y a peu « Le pouvoir » de Naomi Alderman, un roman de SF assez étrange mais qui pousse à se poser de bonnes questions.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour les idées, je prends note. ^_^
      Oh oui, c’est toujours difficile de parler de sujets sensibles. Perso, je suis ouverte au débat mais je n’aime pas que ça dégénère. On peut ne pas avoir le même point de vue sans pour autant se tirer dans les pattes.

      Aimé par 1 personne

  4. Je suis complètement passée à côté de ton article… et je n’ai pas eu de notification pour le « ping » 😮 Vraiment désolée :’)
    Et cette remarque sur le rôle de « maman » est tellement horrible… Ma mère y a eu droit aussi. Comme s’il y avait une manière universelle d’élever un enfant. Encore du conditionnement… C’est injuste cette réflexion surtout avec tout le mal que tu te donnes pour eux… Ne te remet pas en question sur le « valable » 😉
    Je ne connaissais pas cette vidéo ! J’avais vu son TEDx Talks (nous devrions tous êtres des féministes) et elle approfondit les notions de cette vidéo si jamais ça t’intéresse 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s