Avis

Alexa (Tout en nuances -2-) de Erika Boyer

Couverture et présentation :


Ancienne militaire, Alexa a rencontré Eden en Syrie lors d’une mission. Elles se sont retrouvées à Paris, l’une infirmière, l’autre patiente, et ne se sont alors plus jamais quittées. L’amour qui unit ces deux femmes est sans limite, mais les secrets et les mystères qui entourent la vie de famille d’Alexa l’empêchent d’être pleinement heureuse, et il arrive un moment où elle ne peut plus se cacher ni prétendre.Toutes les vérités sont-elles bonnes à dire et à entendre ? Ressortira-t-elle indemne de cette chasse au passé ?

– Inspirés des plus grandes divinités gréco-romaines, les personnages de la saga Tout en nuances vous emmèneront dans un univers où la diversité est le maître-mot. –

Éditeur : auto-édition
Numérique : 3€99
Papier : 14€90
Pages : 257
Sortie : mai 2019

Mon avis :

Aucun regret d’avoir donné une chance supplémentaire à la plume d’Erika de me convaincre. Je ressors de cette lecture complètement chamboulée.

Eden et Alexa sont en couple depuis des années, ce qui fait que nous n’avons pas une romance classique où tout est à (re)faire. Nous suivons les deux jeunes femmes dans une période de leur vie difficile : celle où Alexa va prendre de grandes décisions. Ces choix vont amener Alexa à faire des découvertes surprenantes sur sa famille. C’est l’occasion pour elle de peut-être voir les choses différemment sur son père et son frère, par exemple.

Malheureusement, il n’est pas toujours bon de remuer le passé, surtout quand ce n’est pas directement le sien. Il devient cependant urgent de comprendre pour qu’Alexa parvienne à garder un certain équilibre entre son couple et sa famille.

Je vais limiter les spoils en me contentant du minimum. Erika Boyer a choisi de mettre en avant les différences, les croyances et le respect qui peut en découler ou non. Les expériences de nos vies forgent souvent notre comportement face à la différence. L’éducation aussi. Seulement, de là à généraliser… Il ne tient qu’à nous de donner des opportunités aux autres pour qu’ils puissent nous surprendre dans le bon sens.

Ce que j’ai apprécié ici, c’est l’évidente douceur qui transparaît de cet amour que se porte Eden et Alexa. Ce sont les émotions qui se dégagent de chaque instant proposé : qu’ils s’agissent de moments amicaux, familiaux ou amoureux. J’ai beaucoup aimé que les ressentis me paraissent sincères, que les réactions soient réalistes dans leur contexte, y compris ce moment désagréable vécu par Eden sur son lieu de travail.

J’ai aimé qu’on parle de l’acceptation des différences même s’il reste encore beaucoup à faire. J’imagine que nous en saurons plus dans les autres tomes à venir de Tout en nuances.

En attendant, je vous recommande chaudement de découvrir cette série : il y a du beau monde et de nombreux sujets intéressants mis en avant.

Ma note : 20/20. (Oui, ça y est. Je crois que j’ai vraiment trop aimé la façon dont ce texte se termine.)

Publicités

8 commentaires sur “Alexa (Tout en nuances -2-) de Erika Boyer

  1. C’est encore un beau retour que tu m’offres là, un grand merci ! Merci de m’avoir lue une nouvelle fois, d’avoir su garder l’esprit ouvert pour apprécier l’histoire de ses jeunes femmes et d’avoir ensuite pris la peine d’écrire cette belle chronique. Juste, merci ♡

    Aimé par 1 personne

    1. Ce n’est pas un FF à visée érotique… honnêtement, tu peux foncer. (Je le précise bien que ça n’aurait pas été gênant… et même dans Hyacinthe qui est un MF… les scènes érotiques ne sont pas trop nombreuses.) Il y a une vraie histoire appréciable derrière ça. ^_^

      Aimé par 1 personne

      1. Oh non, c’est pas pour les scènes erotiques que je lis peu de FF, c’est surtout parce que déjà numérairement yen a moins que les MM mais qu’en plus tous ceux que j’avais lu, Shojo-ai et Yuri compris dans les mangas ne m’avaient pas du tout convaincu je trouvais ça super pâle.

        Aimé par 1 personne

      2. Je vois ce que tu veux dire mais au moins voilà un premier truc de résolu au niveau des scènes explicites parfois trop envahissantes, peu importe le genre. 🙂
        Tu m’en avais parlé de ça. Bah là, on a un vrai sujet qui est exploité. La romance est un +.

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s