Avis

Hyacinthe (Tout en nuances -1-) de Erika Boyer

Couverture et présentation :


Hyacinthe ne supporte pas de voir son reflet dans le miroir. Il vit loin de tout, isolé, reclus ; il se cache du regard des autres et consacre son existence à son art. Il n’entretient même plus l’espoir d’être un jour aimé.
Pourtant, quand Elea entre dans sa vie, il ne peut s’empêcher d’aspirer au bonheur. Ses regards sont des caresses, ses gestes des mots doux et l’artiste en vient à croire qu’il pourrait avoir un avenir différent de celui qu’il s’était toujours imaginé.
Peut-il être homme et non plus abomination à travers les yeux de cette femme ? Mieux, peut-il l’être à travers ses propres yeux ?
– Inspirés des plus grandes divinités gréco-romaines, les personnages de la saga Tout en nuances vous emmèneront dans un univers où la diversité est le maître-mot. –

Éditeur : auto-édition
Numérique : 3€99
Papier : 14€90
Pages : 275
Sortie : Avril 2018

Mon avis :

La magie des mots… ou comment craquer complètement pour un roman.

Je vais quand même parler de quelque chose de dommage (pour moi uniquement). Même si Erika a précisé dans la quatrième de couverture qu’il est question de divinités (son inspiration), je n’ai absolument pas lu l’histoire avec ce regard. Ce qui fait que les mots qui vont suivre porteront sur le texte dans sa version la plus simple, sans comparaison aucune et sans clin d’œil mythologique. Mais je m’engage à le relire prochainement avec les connaissances adéquates pour profiter encore mieux de l’ambiance de cette série. Sachez quand même que ça se lit très bien ainsi.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Hyacinthe, qui même s’il semble vivre au mieux dans son isolement, ne pensant pas pouvoir faire autrement (surtout), reste un homme profondément bon plutôt que désagréable et colérique comme on pourrait s’y attendre.

Quant à Elea, je l’ai trouvé ni trop ni pas assez. J’avais peur qu’elle soit trop intimidée par son admiration pour le Hyacinthe artiste ou encore qu’elle en fasse trop en terme de domination… Elle est parfaite ainsi.

Ces deux personnages forment un duo qu’on aimera suivre, des premiers émois aux grands sentiments, à l’élément perturbateur que je ne pensais plus trouver (ça arrive beaucoup plus loin dans le roman que je ne l’avais présagé). C’est une romance douce, presque paisible, mais pas dénuée d’intérêt.

Le décor isolé, en pleine nature, est plus que plaisant. Le travail d’artiste de nos deux protagonistes n’est pas envahissant, c’est même très sympa à découvrir.

Il y a une pointe magique qui transparait au travers des créations de Hyacinthe mais aussi par son regard, qui fait qu’on a du mal à comprendre qu’il ne puisse pas se voir lui-même.

Les autres personnages permettent de maintenir éveillé notre intérêt sur la série entière. J’ai hâte de découvrir un peu plus tout ce beau monde. Je vais donc commencer le second tome qui est déjà disponible. Je trouverai bien le moyen de râler après.

Si je peine à trouver les mots justes, je peux néanmoins vous affirmer que j’ai adoré ce livre. Avec le plume d’Erika, il se dévore même très bien.

Ma note : 19/20. (Oui, je sais… j’abuse. En fait, c’est trop frustrant pour l’instant, mais on n’est absolument pas loin de l’énorme coup de cœur.)

Publicités

3 commentaires sur “Hyacinthe (Tout en nuances -1-) de Erika Boyer

  1. Merci pour cette chronique qui me touche beaucoup ! Je me suis inquiétée quand tu as commencé le livre, comme tu n’avais pas trop accroché à ‘Sous le même ciel’, je me disais « et si elle n’accroche pas non plus, que mon univers, mon style, n’est pas pour elle… » (des fois, lecteurs et auteurs ne sont pas compatibles, même si les personnes s’entendent bien en tant qu’humains xD) et du coup je suis super soulagée et heureuse que tu aies aimé ‘Hyacinthe’ à ce point ♡ Merci beaucoup d’avoir pris le temps de faire un retour détaillé comme ça !

    Aimé par 1 personne

    1. Toujours donner une autre chance aux auteurs (comme ta question sur tes réseaux sociaux, il y a quelques temps)… Je ne pense pas avoir de problème avec ton style parce que je n’avais rien lu de dérangeant pour ne pas y retourner. Des fois, c’est aussi des affinités avec les personnages qui manquent. Au tour d’Alexa maintenant. Merci ^_^

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s