Avis

Boulevard des solitudes de Alessia Dan et Paula Stefan

Couverture et présentation :

Lancé à toute allure sur sa moto, Olivier manque de renverser Laurent et chute. Lorsque ce garçon trop blond aux yeux trop bleus l’aide à se relever, Olivier sait déjà que sa vie vient de se jouer sur un coup de frein. Pour Laurent, fuyant le domicile familial et l’indifférence paternelle, les choses sont moins évidentes.

Le temps d’un été perdu au cœur des années 70, ballottés par une société en plein bouleversement, les deux garçons vont se croiser, apprendre à s’aimer, à se déchirer, à se retrouver. À dire adieu à l’enfance pour devenir des hommes avec l’azur de la Méditerranée pour seul témoin.

Éditeur : Mix Éditions
Collection : Reality
Numérique : 2€99
Papier : 16€
Pages : 343
Sortie : novembre 2016

Mon avis :

J’ai longuement hésité avant de me laisser convaincre de lire ce roman. La première raison étant que ça se passe pendant les années 70. Mais cela ne se ressent pas vraiment tellement l’histoire est prenante et bien écrite.

Ceci dit, si j’ai passé un bon moment, je vais tout de même commencer par ce qui m’a déplu et qui n’engage que moi, bien entendu. J’ai eu la sensation de me trouver au cœur des feux de l’amour où les protagonistes ne semblent avoir aucun problème avec le fait que tout le monde couche avec tout le monde. Je sais, ça manque de clarté mais c’est tout ce que vous aurez.

Cela noté, il est néanmoins intéressant de suivre Laurent et d’évoluer avec lui. De le regarder s’élever, mûrir et tant pis pour la souffrance que cela va provoquer, chez lui comme chez les autres.

Rien d’évident dans le départ de ce roman, en dehors des sentiments d’Olivier, qui naissent d’un coup et ne semblent pas s’estomper. Pour ce qui est de Laurent, le chemin est plus sinueux. Lui, gay ? Même pas en rêve ! C’est un texte qui va suivre deux adolescents le temps d’un été… puis plus tard dans leur vie d’adulte.

Les émotions sont palpables. Les sentiments se taisent ou hurlent. Des relations parents/enfants aux premières amours, de l’acceptation de soi à celles des autres, c’est un roman qui ne manque pas de toucher par sa justesse. On aimera Laurent en dépit de tout parce que c’est un ado et que peut-être dans sa rébellion, on retrouvera un morceau de soi.

À lire si vous souhaitez une belle histoire aux allures réalistes.

Ma note : 15/20.

Publicités

Un commentaire sur “Boulevard des solitudes de Alessia Dan et Paula Stefan

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s