Avis

Les Mastels (Anthea – Livre 1) de Tia Wolff

Couverture et présentation :


16 ans… Le printemps de la vie !
Pour Cassandra et Max, cette phrase va dépasser les limites qu’on lui pose habituellement.
Au départ, une amitié ancestrale remontant sur plusieurs générations, des amis, des cours ennuyeux, des coeurs prêts à s’emballer et des matchs de basket à gagner.
Le vent léger de l’adolescence.
Mais c’était sans compter sur les secrets de famille, sur les squelettes qui dorment dans les placards, sur les légendes qui sont parfois bien plus que ça.
Un bruissement infime dans la forêt, il y a de cela de nombreuses années.
Un autre siècle. Une autre époque…
En apparence anodin mais véritable tempête à venir. Un battement d’aile de papillon en dormance.
Il suffira de rien, ou presque. D’un bracelet offert, pas du tout par hasard, pour chambouler leur vie.
Comment réagit-on quand on vous apprend soudainement que le monde dans lequel on évolue n’est que mensonge ?
Comment assimiler l’incompréhensible ?
Comment, surtout, continuer d’être un adolescent lambda avec son quotidien de tracas insignifiants ?
Entre doutes, magie, grimoires, secrets et inquiétudes, ils devront se frayer leur propre chemin.

Éditeur : auto-édition
Numérique : 2€99
Papier : 11€90
Pages : 285
Sortie : novembre 2016

Mon avis :

Je regrette presque de ne pas avoir acheté les deux autres tomes déjà disponibles tellement cette histoire m’a plu. Mais je vais patienter sagement que le quatrième et dernier tome arrive, dans l’année si tout va bien, pour me les procurer tous et limiter ma frustration.

Cassandra, dite Casey, est une ado avec un caractère assez fort, ce qui provoque quelques étincelles avec Max, son meilleur ami, qui n’est pas en reste non plus. Un jour, Cassandra reçoit un mystérieux bracelet de la part de Mia, la grand-mère de Max. Ce présent va être l’élément clé de ce volume grâce aux interrogations qu’il suscite.

C’est un excellent premier tome qui nous place le contexte, les personnages clés. Le seul bémol que je trouve (et encore, c’est vraiment au goût de chacun), c’est le temps que ça prend avant d’avoir du concret sur les Mastels. Tia Wolff a fait le choix de garder presque tout pour la fin, concentrant son récit sur la découverte de nos jeunes héros. On peut comprendre que ce soit fait de cette manière.

A ceux qui s’inquiéteraient d’une romance trop présente, nous avons bien des relations amicales et amoureuses mais typiques des ados, rien d’éternel (comprendre nécessaire) pour le moment, si vous voyez ce que je veux dire.

Concernant le surnaturel, le tout se dévoile concrètement dans le dernier tiers du livre, en même temps que nous découvrons un peu plus les origines de ces pouvoirs.

C’est une belle découverte. La plume est fluide (addictive puisque je l’ai lu d’une traite), l’ambiance mystérieuse, les péripéties sympathiques. Il me tarde de me procurer le reste.

Si vous aimez les lectures adolescentes, la magie, les Éléments, les belles amitiés, vous devriez apprécier l’univers d’Anthea.

Ma note : 18/20.

Publicités

Un commentaire sur “Les Mastels (Anthea – Livre 1) de Tia Wolff

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s