Avis

La culpabilité de l’ermite (Le tarot des Éternels -1-) de Daniel Bontemps

Couverture et présentation :


La jeunesse éternelle a beau être la meilleure assurance qui soit face aux ravages du temps, elle ne protège pas toujours des humeurs de la faucheuse. Alors quand la prestigieuse invitée de l’agora des nécromants de Toulouse est contrainte d’effectuer son dernier voyage sans avoir eu l’occasion de révéler ses ultimes secrets, les langues se délient et les pires intentions se révèlent, sur les tapis moelleux de la haute société qui se prélasse aux abords de la Garonne. Prisonniers d’une toile d’intrigues tissée par leurs impitoyables aînés, Ambre et Rodéric, deux jeunes enquêteurs débrouillards, vont devoir éclairer les zones d’ombre d’un crime à multiples facettes. Un meurtre parmi tant d’autres dans la ville rose, mais dont la particularité est qu’il concerne une immortelle.
Parcourez les ruelles étroites de Toulouse aux côtés d’un duo de détectives novices et d’un vénérable bibliothécaire roublard et calculateur, pour démêler les fils d’une intrigue où la politique se mêle de surnaturel, d’occulte et des secrets d’une communauté avide de conserver la vie éternelle qui coule dans ses veines, sans se soucier du prix de ce don divin.‌

Éditeur : Nanachi Éditions
Papier : 12€
Numérique : 2€99
Pages : 180
Sortie : Mai 2018

Mon avis :

J’ai choisi le livre pour une partie de son titre « Tarot » et le fait qu’il se passe à Toulouse… Ça donne un côté local.

Cependant, j’aimerai attirer votre attention sur un premier point qui me pèse. Malgré sa longueur, j’ai galéré pour terminer ce roman. Il y avait quelque chose de fastidieux pour moi même si je ne saurai guère l’expliquer.

Mais place à ce qui est intéressant dans cette histoire.

Tous les personnages clés de ce roman sont des nécromants ayant donc la vie éternelle. Ils ont tous leurs propres particularités liées au flux noir. Ils appartiennent à une agora qui est dirigée par un archonte. L’archonte actuel n’est pas vraiment apprécié mais passons. Parmi l’agora de Toulouse, se dégagent trois protagonistes : Rodéric et Ambre, enquêteurs malgré eux et Daniel Bontemps, dont on a du mal à saisir le rôle immédiat mais qu’on devine majeur puisqu’il est le seul à s’exprimer par le « je » dans ce texte.

Comme l’indique la présentation, un crime va avoir lieu. L’auteur ne laisse pas son enquête traîner, l’histoire se passant sur quatre jours.

Pour les plus intéressés, l’auteur prend le temps de placer son intrigue, ses personnages, son décor. J’imagine que ce souci du détail provient de son activité de rôliste. Ce qui fait que si vous êtes adeptes des jeux de rôles vous devriez apprécier. Pour ma part, j’ai trouvé ça aussi enrichissant que pesant. Néanmoins, tout au long du texte apparaissent de jolies réflexions sur l’humanité pouvant amener des questionnements sur soi. C’est la touche positive.

Parlons de l’enquête : réussie, elle l’est. Daniel Bontemps maîtrise bien l’art de ménager ses effets en interpellant sur certains aspects tout en ne disant pas grand chose pour laisser les grandes révélations pour la fin. J’espère ne pas me faire descendre par rapport à cette comparaison farfelue mais j’ai pensé aux fins à la Hercule Poirot/Agatha Christie.

Et enfin, l’auteur laisse des éléments en suspens afin de donner un sens à la globalité de sa série (le tome 2 est sorti cette année) et éveiller la curiosité sur d’autres affaires que le meurtre du premier tome comme l’origine des nécromants… C’est aussi un pari réussi parce que malgré mon avis mitigé, j’ai envie de replonger dans cette histoire pour découvrir la suite. Donc, je vous en reparle dans quelques semaines. 🙂

Si vous cherchez un roman bien écrit, avec une dose de surnaturel, de magie, de personnages aux allures d’anti-héros, et une enquête, vous trouverez votre bonheur.

Ma note : 15/20.

Publicités

7 commentaires sur “La culpabilité de l’ermite (Le tarot des Éternels -1-) de Daniel Bontemps

      1. L’auteur est rôliste d’après ce que j’ai compris donc il fait (et je crois que c’est précisé dans sa bio, il en organise) des énigmes grandeur nature… donc ce n’est pas un livre dont on est le héros mais bel et bien un jeu dans lequel chacun a un rôle défini… Je ne connais pas bien ce domaine mais j’en ai entendu parler. Dans ma campagne, ça ne se fait pas. 😂
        Daniel Bontemps, le personnage est un nécromant immortel, j’imagine que l’auteur n’a pas ses attributs dans la vie. Ça m’est déjà arrivé de trouver des romans sans nom d’auteur réel. Donc là, à moins de lui poser la question quant à ce qu’il a voulu vraiment faire. Je ne sais pas.

        Aimé par 1 personne

      2. Bio trouvée sur Internet et dispo dans le bouquin :
        Daniel Bontemps est un trentenaire passionné d’histoire, d’oeuvres romanesques et d’univers fantastiques depuis l’enfance. Organisateur de jeu de rôles grandeur nature dans des univers contemporains, où la politique et la magie cohabitent avec l’humour noir et les énigmes, ce jeune auteur profondément humaniste a tiré de ses expériences et de ses oeuvres scénaristiques, une histoire où les valeurs morales se heurtent aux faiblesses de l’âme et aux tourments de choix cornéliens. Quel est le prix à payer pour se soustraire à la mort et au temps ? Cette question, ô combien d’actualité, sert de base de réflexion à ce toulousain idéaliste, amoureux des civilisations antiques et de leurs philosophies et mystères.
         

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s