Avis

D’autres horizons de Angie Le Gac et Tan Hagmann

Couverture et résumé :


Lorsqu’Andrew, architecte à l’avenir prometteur, commet un faux pas en mêlant vie sentimentale et affaires, il se retrouve parachuté à Madagascar pour superviser la construction d’une école de brousse. Loin de Seattle, il vit mal son exil et ne s’acclimate ni au pays ni à ses habitants.Sa rencontre avec Tiana, un jeune autochtone venu de la capitale pour alphabétiser des adultes, est explosive. Si le maire du village n’y prend pas garde, ces deux-là pourraient bien finir par s’entretuer… À moins que Jean de Dieu, un gamin fragile à l’imaginaire très développé, ne parvienne à les réconcilier ?Embarquez pour D’autres Horizons, et vivez avec Andrew le choc des cultures et la découverte d’un monde qui le transformera à jamais.

Éditeur : auto-édition
Numérique : 4€99
Papier : 18€
Pages : 281
Sortie : 28/03/2019

Mon avis :

C’est avec beaucoup de curiosité que j’ai ouvert ce roman… et j’en ai profité pour me souvenir des yeux pétillants de ma grand-mère quand elle évoque son passage à Madagascar. Plus qu’un simple voyage, elle y a vécu plusieurs mois avec mon grand-père qui y était pour son travail avant de s’envoler ensuite pour la Réunion… Je trouve ça assez drôle d’ailleurs de voir que mes grands-parents avaient envie de découvrir le monde alors que je ne suis pas particulièrement attirée par le fait de voyager.

Ce qui m’amène à Andrew, qui se plaît plutôt bien à Seattle, jusqu’au jour où sa petite vie bascule après une erreur de jugement. Il voit sa mission de construction à Madagascar comme une punition terrible ce qui accentue son mal-être déjà présent. Il va pouvoir s’en rendre compte en vivant dans ce pays qui ne vit pas à la même allure que le sien.

Plus qu’une punition, ce changement va s’avérer salvateur pour Andrew, qui au contact des Malgaches va en apprendre bien plus sur lui-même.

En parallèle, nous découvrons Tiana, un jeune homme qui vient en aide aux habitants du village en jouant le rôle de l’alphabétiseur. Tiana a des envies d’ailleurs mais il les garde pour lui. Sa rencontre avec Andrew va se révéler bien plus perturbante que prévue.

Dans une contrée aussi minuscule que l’endroit où ils sont, tout se propage à la vitesse de la lumière. Rivalités, rumeurs, scandales… ce n’est pas de tout repos.

Alors… non. Ce n’est pas une romance, pas tout à fait. Je pense que ce texte doit plutôt être lu pour ce « choc des cultures », pour son dépaysement, pour cet esprit de tolérance et le respect qu’il peut dégager. C’est une histoire pleine de douceur et d’espoir. C’est une jolie leçon d’amitié, de fraternité, si je peux l’interpréter ainsi avec Jean de Dieu, cet enfant qui va bien malgré lui, provoquer des choses… et pas seulement lui.

Si vous cherchez un bon roman dépaysant, c’est pour vous. On s’attache facilement à tous les personnages. J’ai beaucoup aimé.

Ma note : 18/20.

Publicités

Un commentaire sur “D’autres horizons de Angie Le Gac et Tan Hagmann

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s