Avis

Du sel sur la queue de Hervé Guillerm-Lebelle

Couverture et résumé :

duselsurla.jpg

Guillaume à Paris et Quentin à Berck-sur-mer filent une romantique histoire d’amour sur le web. Tout va donc pour le mieux… Jusqu’à leur premier rendez-vous fixé dans l’impasse isolée près des dunes où vit le berckois. Pourtant, le jour j, Quentin n’ouvre pas : un lapin ? C’est par la presse locale que Guillaume, amer, va apprendre qu’en fait son mec a mystérieusement disparu. A cette angoissante nouvelle vient s’ajouter la révélation par la police de l’évaporation troublante d’un sulfureux notaire bisexuel… Rapts homophobes en série dans la paisible station balnéaire ? Un thriller à l’humour… salé !

Éditeur : Éditions Gaies et Lesbiennes
Poche : 10€
Pages : 224
Sortie : 11/01/2016

Mon avis :

Mon choix tient en deux mots : « thriller » associé à « gay ». Ne vous fiez jamais à un titre et une couv’, vous pourriez avoir des surprises.

« Pauvre Quentin qui n’a jamais remis en question les stéréotypes sur la virilité. Il fond pour les supposés durs… Pourtant il se ravise soudain : un vrai mec doit-il toujours rester maître de lui-même ? Et si un vrai mec était plutôt celui qui a un cœur ? … Et qui le laisse paraître ? « 

Le roman démarre dans le vif avec un chapitre consacré à Quentin. De fait, le lecteur sait parfaitement comment ce dernier se retrouve à la Une du journal local avant même que Guillaume ne le découvre. L’enlèvement de Quentin est prévisible. L’auteur ne ménage aucun suspense de ce côté-ci. Mais ce n’est pas plus mal.

La narration est à la troisième personne donc l’auteur navigue de protagoniste en protagoniste en permettant d’avoir des éclaircissements ou des points de réflexion que les principaux concernés n’ont pas encore. Ce choix permet de dynamiser la lecture sans pour autant gâcher l’intrigue car le tout est bien plus complexe qu’il n’y paraît.

 » – Tu sais, répliqua Efix souvent partisan de formules à l’emporte-pièce, les amours les plus solides et les plus belles sont toujours celles qu’on ne peut pas vivre au grand jour ! « 

Le plus gênant ici reste les descriptions trop lourdes, de mon point de vue. Toutes les incohérences ou tous les éléments qui pourraient sembler gros, exagérés passent très bien. N’étant pas une adepte du genre thriller/polar, je me suis laissée embarquer dans cette histoire loufoque.

J’ai accusé tout le monde. Pour moi, ils avaient tous des intentions cachées pour initier l’élément déclencheur. Tous.

Côté romance, même si je n’en attendais pas vraiment, l’auteur fait le choix de minimiser les sentiments. Je n’ai pas vraiment compris la réaction de Guillaume au départ, même si elle pourrait se justifier. De même, Quentin joue les amoureux transi sauf qu’il ne paraît pas si attaché que cela à Guillaume. Les choses démarrent plutôt mal pour eux malgré une relation en ligne depuis un bon moment (que nous n’avons pas dans le roman). Je comprends la méfiance mais à ce stade, c’est assez peu engageant pour Guillaume comme pour Quentin.

Je n’aurai pas été contre un peu moins de descriptions pour un peu plus de scènes avec Josiane et peut-être une résolution plus psychologique de son problème.

Cependant, j’ai pu me marrer grâce à des scènes farfelues. Les personnages ont pu me surprendre plus d’une fois et dans le bon sens.

J’ai globalement passé un bon moment avec cette histoire qui met fin à une période de lecture en pointillés me concernant.

Ma note : 14/20.

Publicités

7 commentaires sur “Du sel sur la queue de Hervé Guillerm-Lebelle

    1. Le titre s’explique à la fin, seulement je pense pas être quelqu’un d’assez subtil pour en retirer toute la signification durant la continuité du roman.
      C’est dommageable qu’un roman qui se lit bien, contient quelques scènes gaies mais pas non plus du trash si je peux le qualifier ainsi puisse repousser par son titre et son emballage. Perso, je m’en fiche un peu mais je crois que certains lecteurs s’y arrêteraient. Ça me rend triste pour toutes ces histoires qui sont très sympa mais qu’on ne découvrira jamais… voilà.

      Aimé par 1 personne

      1. J’vais pas te mentir, pour moi, si un titre n’est pas déterminant tout le temps, la couverture l’est. C’est pour ça que les éditeurs font en sorte de toujours « bien présenter » l’oeuvre pour qu’elle se vende. C’est le premier truc que je vois quand je me balade en libraire, puis je lis le titre, et quasiment jamais le résumé. Aussi bien en romans qu’en mangas. Et si les mangas, je peux feuilleter pour me décider, les romans, je ne lis jamais quelques pages avant d’acheter, donc oui, sans doute que des trucs sympas passent à la trappe, mais en général, ce qui attire mon regard fait partie de mes goûts.

        Aimé par 1 personne

      2. Je sais bien que quasiment tous les lecteurs fonctionnent de cette manière. Je le fais aussi. Là, comme on a pu en parler en privé, tu sais pourquoi je l’ai acheté. Je pense que dans un autre contexte, je serai passée à côté.
        Si tu te fies à ton instinct et que ça paye, c’est bien. Dans mon cas, j’ai une fâcheuse tendance à enchaîner soit de très bonnes lectures soit des déceptions. 😅 Instinct ou pas.
        D’ailleurs je suis en train d’en lire un autre mais le personnage principal est méprisable. Alors je ne sais pas trop où ça va me mener. 😂. Il remporte la palme de tout ce que je n’aime pas chez l’être humain ou presque.

        Aimé par 1 personne

      3. En général mes déceptions sont soit des SP, soit des recommandations. Et quand j’essaye de lire des trucs qui ne sont pas dans mes goûts habituels. J’ai des goûts assez précis et « restreints » on va dire. Wow, bon courage avec ce livre, en général quand un personnage comporte tout ce que je déteste, ça finit en catastrophe ^^’

        Aimé par 1 personne

      4. Moralité : moins de lecture en recommandation et en SP et tout ira pour le mieux. 🙂
        Il faut que je me détache du personnage en fait, parce qu’on est dans un roman « policier ». J’imagine que sa façon d’être est ce qui provoque toute « l’enquête » du livre. Je te dirai ça… Je le terminerai sûrement dans la journée si nous ne sortons pas. Merci 😉

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s