Avis

Les garçons de l’été de Rebecca Lighieri

Couverture et résumé :


« Avec eux, je tremble, je frémis, je suis dans l’adoration, et ce n’est pas un service à rendre aux enfants que de les adorer ».

Zachée et Thadée, deux frères, étudiants brillants et surfeurs surdoués, déploient les charmes de leur jeunesse sous l’été sauvage de La Réunion. Mais l’été et la jeunesse ont une fin, et il arrive qu’elle survienne plus vite et plus tragiquement que prévu.

Éditeur : P.O.L. / Folio
Grand format : 19€
Poche : 8€40
Numérique : 7€99
Pages : 416
Sortie : 03/01/2017

 

Mon avis :

Je ne sais pas trop comment vous présenter ce roman mais je tiens à le faire. Vous devez garder à l’esprit qu’il est de ceux à lire de toute urgence ou de ceux à rejeter. Tout va dépendre de vos attentes.

La présentation de l’éditeur ne nous dit pas grand chose. Mais je dois avouer que la mention ajoutée de Télématin donne envie d’en savoir un peu plus.

Mais ce n’est pas ça qui m’a donné envie de le lire. C’est un post sur Instagram de La bibliothèque de Juju dont je vous mets le lien ici.

En fait, mon désir de le lire a tenu à peu de mots… famille parfaite qui va se retrouver confrontée à quelque chose de tragique. J’ai pensé un instant que ça pouvait être comme une intervention divine qui viendrait mettre en lumière que la perfection n’est qu’un leurre…

Mais je ne m’attendais pas à ça. J’ai plongé, tête la première, au creux des vagues, au milieu des surfeurs et au cœur de cette famille immonde. Immonde, oui. Et je n’exagère même pas. À peine pensez-vous qu’il en reste pour relever le niveau que les pensées malsaines envahissent les pages que vous lisez.

Alors, je n’ai pas la prétention de croire que je suis moi-même une espèce de blanche colombe immaculée, ni même que mes enfants sont les plus beaux et les meilleurs du monde. Pas du tout. Mais là, à la lumière de cette lecture, je me sens normale. Je nous trouve normaux.

Dès les premières pages, nous entrons dans l’esprit des différents personnages et sentons à quel point ils incarnent l’horreur.

« …j’ai enfanté des titans quand tant d’autres se contentent de pondre leurs gniards. »

Être dans les pensées de Mylène, la mère, c’est entrer dans un monde de dénigrement permanent où il n’y a qu’elle, son mari et ses enfants qui incarnent la perfection. Les autres, c’est de la merde. Point.

Quant aux autres, c’est pire mais je préfère vous laisser le soin de le découvrir. En vérité, il n’y a peut-être qu’un seul personnage qui mériterait qu’on s’y intéresse mais il n’a pas tellement envie de se montrer.

« Il a toujours adhéré à tout, il a toujours suivi la masse, à la maison, à l’école. Il n’avait pas plus d’esprit critique qu’un hanneton. Il n’a jamais réalisé avec quelle perversité le système s’attaque à nous, ni à quel point la famille est partie prenante d’une entreprise globale qui ne vise qu’à nous décapiter. Dans la joie et dans la bonne humeur si possible. Avec notre accord. »

C’est assez inhabituel. Je ne vais pas mettre de note à ce livre mais je ne crois pas qu’il soit à glisser dans toutes les mains. Si vous vous basez sur la couverture et le résumé, on a l’impression d’entrer dans un roman classique, avec son lot de drames et de petits bonheurs. Mais en réalité, on entre dans des pensées d’une noirceur absolue, c’est malsain, c’est dérangeant.

Au fil des pages, j’ai pu toucher de près tout ce que je déplore chez l’être humain. Ça m’a plus retourné le ventre qu’autre chose. C’est du bon de ce côté-là. Par contre, peut-être que c’est trop par moment, trop peu crédible, trop exagéré mais je n’ai aucun don qui me permettent de lire dans les pensées, alors, pourquoi pas ?

Publicités

10 commentaires sur “Les garçons de l’été de Rebecca Lighieri

  1. Haha je comprends ton avis lorsque tu dis « Je ne sais pas trop comment vous présenter ce roman mais je tiens à le faire. Vous devez garder à l’esprit qu’il est de ceux à lire de toute urgence ou de ceux à rejeter. Tout va dépendre de vos attentes. » Je l’ai lu l’été dernier et il m’avait laissé un drôle de souvenir. J’ai eu beaucoup de mal à le chroniquer parce qu’il est vraiment très différent de tous les autres livres… Le côté malsain de certains personnages m’a vraiment marqué… Mais il reste très intéressant 😶
    Qu’as tu pensé de la fin ?😊

    Aimé par 1 personne

    1. Intéressant, oui. Mais plus j’y réfléchis, plus cette perversion me fait grimacer et justement, la fin… je ne suis pas satisfaite. J’aurai bien aimé quelque chose comme un chapitre dix ans plus tard… mais je n’ai pas été surprise par la tournure que prend le dernier quart du livre.

      Aimé par 1 personne

      1. Ah oui je vois… Le truc c’est que je pense connaître des personnes qui sont aussi malsaines et excessives dans leur jalousie et dans leurs désirs de supériorité (sauf la partie sur ce qui l’excite avec les photos ça c’est juste à vomir). Ce livre m’a fait très peur, beaucoup pleurer et poser beaucoup de questions… C’est vraiment bizarrement foutu l’esprit humain…
        Haha moi aussi pour les 10 ans plus tard ! Par contre je ne m’attendais pas à ça.. Tout s’est passé très vite…

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s