Avis

Sa Majesté des Fèves de Eve Borelli

Couverture et résumé :

715pgSPyY9L.jpg

« Tu as toujours eu peur de vivre, Lucien. »
Il soutint son regard.
« Et toi, Cristalline, tu as toujours eu peur de te montrer prudente et raisonnable. »

Lucien, dernier fabricant de fèves de France, désespère : l’âge d’or des féviers est révolu, il vient de mettre la clef sous la porte et pour couronner le tout, sa petite amie plie bagage.
Heureusement, sa sœur Cristalline ne l’entend pas de cette oreille. Pour une lanceuse de disque de son niveau, la défaite n’est pas une option. Elle met donc au point un plan follement insensé pour sauver son frère : destination Londres pour rencontrer la reine Élisabeth, grande adepte de galettes des rois et devenir son févier officiel !
Commence alors un périple rocambolesque en compagnie de Roméo, le fils de Cristalline, qui traîne un vague à l’âme inexplicable, mais aussi de son infâme caniche Micheline Ostermeyer, sans compter la rencontre d’un ex-détenu au cœur d’artichaut et d’une danseuse boiteuse à la beauté renversante. Drôle d’équipe, aussi tendre que dépareillée ! Mais ces êtres cabossés par la vie ont une revanche à prendre…

Editeur : Mazarine
Grand format : 17€
Numérique : 11,99€
Pages : 300
Sortie : 16/01/2019

Mon avis :

Je vous retrouve avec joie pour vous parler d’un roman magnifique. Bon, peut-être que je manque d’objectivité puisque, globalement, Eve Borelli écrit des histoires qui me plaisent. Je suis très bon public !

Parlons déjà de cette couverture, parce que, perso, je l’aime beaucoup. Si j’ai bon espoir de voir ce roman sortir au format poche dans quelques mois, je dois avouer que c’est ce qui m’a décidé à l’acheter tout de suite… ça et l’engouement de certains blogueurs.

Dans Sa majesté des fèves, nous suivons quelques personnages qui n’ont rien en commun en dehors de leur destination : l’Angleterre. Si, au départ, il s’agit uniquement de Critalline, Lucien et Roméo, sans oublier le caniche, qui forment une étrange famille, Twix et Maguelone viennent compléter le quatuor et y ajouter une autre dose de folie.

Cristalline pense qu’une fois à Londres, il suffira d’un peu de chance pour permettre à Lucien de montrer tous ses talents de févier et de travailler pour la Reine : Grand Févier de la Reine, ça sonne plutôt bien, non ?

Tout irait pour le mieux mais les personnages de ce roman traînent de sacrées casseroles… la danseuse déchue, l’ex-taulard, l’enfant déprimé, le caniche a la drôle d’allure, le févier au chômage et la lanceuse de disque montante. Et ce n’est pas tout, car ils vont avoir de belles surprises tout au long du voyage, et même une fois sur place. Pas de place pour l’ennui avec tous ces protagonistes hauts en couleurs. Mais qu’est-ce qu’on les aime !

Ce que j’apprecie quand je lis Eve Borelli, c’est sa capacité à nous proposer une plume d’une simplicité absolue tout en étant dans la complexité pour la personnalité de ceux qui composent son roman ainsi que pour le scénario, qui, s’il paraît tiré par les cheveux, ne tolère aucun raccourci pour atteindre son but.

« Son carnet se gonflait de plans insolites. Plus il gonflait, plus Lucien, se sentait devenir tout petit. »

Un texte qui a l’art et la manière de vous faire sourire même dans ces moments inopportuns avec des personnages abîmés par la vie mais qui n’en deviennent pas pathétiques. Sa majesté des fèves, c’est une aventure, une quête de vie, d’amour et d’amitié, avec sa mini dose de mystères et de secrets. C’est un roman à savourer pour en apprécier toute la beauté qui se cache derrière chacun de ces êtres, réalistes malgré la folie qui peut les animer parfois. J’ai adoré chacun d’eux, y compris leurs nuances.

Je vous le recommande chaudement si vous cherchez une histoire rocambolesque, justement dosée entre humour et sérieux, qui saura vous donner un peu d’espoir dans ce monde de brutes.

Ma note : 18/20.

Publicités

Un commentaire sur “Sa Majesté des Fèves de Eve Borelli

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s