Avis

[Manga] In these words (1-2-3) de Jun Togai & Narcissus

Couverture et résumé :


Katsuya Asano, un profiler formé aux Etats-Unis, est amené à travailler pour la police de Tokyo afin de fournir le profil d’un tueur en série qui sévit depuis plusieurs années. Grâce à son aide, l’opération est une réussite et Shinohara Keiji est enfin arrêté. Obnubilé par la personne qui est à l’origine de son arrestation, ce dernier accepte de faire des aveux complets, mais à la condition que Katsuya soit celui qui les recueille. À peine le jeune profiler vient-il d’accepter qu’il est tourmenté nuit après nuit par le même cauchemar : un homme dont il ne voit pas le visage le retient prisonnier et le torture tout en lui murmurant à l’oreille qu’il l’aime. La frontière entre rêve et réalité s’effondre alors brutalement pour lui…

Mon avis :

Retrouvez en fin d’article les présentations et couvertures des éditions limitées et des classiques.

J’ai eu un flash sur comment j’ai eu envie de découvrir cette série particulière : un post (annonçant la sortie du T3) de la page de Toshokan que vous pouvez trouver ici : lien vers facebook. Je vous en parle parce que c’est une page/un blog à suivre et à découvrir. Mais ce qui m’a décidé à foncer maintenant, c’est le blog de Letempodeslivres. Et j’ai complètement abusé en achetant les éditions limitées. Mais je ne le regrette absolument pas.

Le premier volume est une mise en bouche perverse, sombre et déjantée. Katsuya Asano est dans une situation pénible. Cela va rapidement tourner au cauchemar pour lui. Le manga nous est proposé de sorte que le lecteur puisse remettre tout en question. Chaque détail est ou n’est pas ce qu’il paraît être.

Globalement, même si le scénario est étrange, le suspense est maintenu pour nous donner envie d’avancer et d’obtenir des réponses.

Au second volume, nous avons un nouvel éclairage sur l’affaire. Je ne suis pas complètement surprise par les rebondissements, je les attendais même si nous sommes encore dans le flou. Cependant, j’imagine que c’est au quatrième volume que nous aurons de vraies solutions. Alors, je termine sur cette note un peu frustrante parce que la suite n’est pas pour tout de suite. On va croiser les doigts pour que ça ne tarde pas trop. (C’est beau de rêver…)

Et sinon, les illustrations sont sublimes. Vraiment magnifiques.

Mon avis est un peu court mais honnêtement, un manga, on l’admire, on le lit, et même si In these words contient pas mal de pages, des bulles conséquentes, ce serait vous gâcher le plaisir que d’en rajouter.

Ma note : 4,5/5 – en attendant d’avoir la suite, pas loin du coup de cœur.

Couverture du premier tome édition limitée :

Couvertures et présentation du second tome :

Qui aurait-pu élaborer un tel plan à part toi…

Alors que Katsuya se retrouve seul avec Shinohara, son cauchemar devient réalité. Tandis que les abus sexuels se poursuivent, ses souvenirs ressurgissent et plus il pense se rapprocher de la vérité, plus elle lui échappe…

Couvertures et présentation du troisième tome :


Alors que la collaboration entre Shinohara et Katsuya touche à sa fin, le meurtrier s’empresse d’achever sa dernière victime car la nouvelle proie qu’il vient de rencontrer l’obsède bien davantage. La chasse est ouverte. Il suffit parfois d’un instant pour passer de traqueur à traqué…

Publicités

6 commentaires sur “[Manga] In these words (1-2-3) de Jun Togai & Narcissus

  1. Pas loin du coup de cœur 😊 ravie que ces 3 tomes t’aient plut. Tu es forte pour faire un avis condensé. Je pensais que tu ferai individuellement, je guettait ton avis 😂
    En tout cas, si tu ne regrette pas de les avoir pris en édition limité et que les illustrations t’ont séduite, je suis contente que mon avis t’ait fait flancher un peu (c’est gentil de me citer 😘).

    Aimé par 1 personne

    1. Je pensais faire trois articles. Au départ, j’étais partie pour mais j’avoue que j’avais tellement peur de spoiler que ce n’est pas plus mal ainsi. Je pourrai en parler des heures de mon ressenti dessus. D’ailleurs, je pense que mon homme va en entendre parler pendant des jours même s’il s’en fiche 😂. Mais je ne sais pas trop où se trouve la limite entre les éléments à ne surtout pas dire et ceux qu’on peut aborder sans risque. 🤔

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s