Avis

Alors vous ne serez plus jamais triste de Baptiste Beaulieu

Couverture et résumé :

C’est l’histoire d’un médecin malheureux, qui ne se rappelle plus comment soigner depuis que sa femme est partie. Il a décidé de mettre fin à ses jours le soir même.
En se jetant dans un taxi pour régler quelques affaires à l’hôpital, il fait la connaissance de sa mystérieuse conductrice : une vieille dame excentrique capable de deviner quand les gens vont mourir, juste en les regardant dans les yeux. Pour convaincre le Docteur de revenir sur sa décision, elle exige sept jours durant lesquels il devra se soumettre à toutes ses fantaisies.
Le compte à rebours est lancé jusqu’à l’échéance finale. Qui gagnera du désespoir ou de la joie de vivre ? Que s’est-il passé dans la vie de cet homme pour qu’il en arrive là ? Qu’a vécu cette femme pour qu’elle prenne aussi violemment le parti de la vie et du bonheur ?
Avec une poésie joyeuse et une grande émotion, Baptiste Beaulieu imagine une merveilleuse rencontre entre deux êtres qui cherchent à réenchanter le monde.

Mon avis :

N’hésitez pas à sauter ce premier paragraphe si vous souhaitez aller droit au but. Toutefois, je tiens à préciser quelques points. J’ai une fâcheuse tendance à me montrer réfractaire aux romans/aux auteurs dont on parle trop. J’ignore si Monsieur Beaulieu est surmédiatisé ou non, mais j’ai pu voir son nom/ses romans défiler à de nombreuses reprises par le biais des réseaux sociaux. Ce qui explique le temps que j’ai mis avant de céder à la tentation : d’ailleurs, j’ai choisi de tenter l’aventure uniquement parce que Monsieur Beaulieu est un homme qui parle bien, pour le peu que j’ai vu toujours sur les réseaux. Donc, c’est avec un pourquoi pas que j’ai acheté deux de ses romans dans un Espace Culturel : le troisième n’y était pas mais ne tardera pas à rejoindre ma PAL.

C’est avec appréhension que j’ai ouvert ce livre, présenté tel un conte. Mais, les contes n’ont pas souvent de fin heureuse. Ils ont surtout une morale qui prend sens souvent dans le malheur. Je n’ai peut-être pas une bonne ni heureuse vision du « conte » mais c’est dans cet état d’esprit que j’ai plongé dans Alors vous ne serez plus jamais triste.

Nous faisons la connaissance du Docteur, un homme malheureux qui n’a plus envie de vivre. Seulement, une vieille dame dans un taxi va lui tendre une main qu’il ne pourra refuser. Commence alors une drôle d’aventure, loufoque, hilarante, parfois triste.

Pourquoi je vous conseille vivement de lire ce roman ?

Première chose : c’est très bien écrit, un brin poétique, les mots s’enchaînent avec simplicité, nous entraînant au fil des pages avec un vrai désir d’aller au bout.

Deuxième chose : au-delà de ce semblant de morale (prenez le comme vous le voulez), ce livre ne manquera pas de vous toucher, de vous procurer de la joie, de vous faire rire, et peut-être de vous faire pleurer (gentiment ou à grandes eaux). Je peux vous assurer que certains passages m’ont retournée (pourtant, je lis toujours avec détachement pour me préserver… ça n’a pas fonctionné.).

Troisième chose : je souhaite vraiment rendre hommage aux pandas… oui… lisez, vous comprendrez. Et j’ai adoré le message laissé par la vieille dame, celui des toilettes. Quelques mots frappants !

Dernière chose : parce que je pourrai vous en parler pendant des heures, je fais le choix de simplement vous recommander chaudement de vous procurer cette histoire. Vous y trouverez des jeux, de l’humour, des émotions, des sentiments, etc… mais je crois que c’est avant tout un roman optimiste, plein d’espoir mais aussi de réalité, la vraie, la difficile. La vie, quoi.

Ma note : 5/5.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s