Avis

Le Tyliom ( Le Monde D’Anaonil -5- ) de Cécile Koppel

Couverture et résumé :

Resté en suspens sur la lame de l’intrigue, accroché au fils de l’histoire, vous voilà prêt à embarquer au côté d’Onil pour continuer le voyage ? Laissez-vous emporter par « le Tyliom », cinquième et dernier opus de la saga Anaonil! Dans ce monde complexe où il lui est de plus en plus difficile de distinguer ses ennemis de ses alliés, Onil a vu grandir son inquiétude concernant la survie de ceux à qui il tient. A nouveau acteur dans une lutte acharnée dont les enjeux le dépassent, refusant de se voir balloté au gré de stratégies élaborées par d’autres, il va devoir faire preuve d’audace et de détermination pour résister aux pressions et ne pas perdre de vue ses objectifs…

Mon avis :

C’est déjà la fin. J’hésite entre joie et tristesse. Peut-être bien que j’aurai voulu deux ou trois chapitres supplémentaires. Mais en attendant, place au verdict.

Nous retrouvons tout notre petit monde, séparé une nouvelle fois. Onil, dont la priorité est de ramener Auriane chez les siens. Lô, qui ne parvient pas à se cadrer sur les demandes d’Onil. Solim, dont les plans ne sont pas très clairs. Et Natao dont les projets sont loin de s’éclaircir. C’est une vraie course contre la montre alors, qui s’engage pour Onil car Auriane a besoin de quitter rapidement le Monde Parfait.

Je tente de ne pas trop vous gâcher le plaisir de la découverte, surtout si vous passez par ici sans avoir lu les tomes précédents.

Côté protagonistes, je dois dire que Cécile Koppel a réussi pleinement à nous présenter des personnages aux caractères bien trempés, certains effacés aussi mais dont le rôle est primordial. On aimera toujours Onil, ses doutes, sa façon de faire qu’on a parfois du mal à comprendre mais qui sonne terriblement juste, lui qui vit dans ce Monde Parfait et qui n’a que peu de connaissances sur notre monde. On adorera Auriane pour laquelle nous aurons beaucoup de compassion et dont le destin devient assez difficile. S’il y a bien un rôle dont je ne veux pas, c’est bien le sien.

Côté scénario, c’est à peu près ce à quoi je m’attendais. Quelques bagarres, des plans foireux dont il faut trouver la parade rapidement, des petites choses inattendues. C’est un bijou d’action, ce cinquième volume.

Côté style, c’est bien écrit, dynamique, entraînant, pas de temps mort. À la hauteur d’une fin de saga.

Mais… j’avoue que je ressens un manque. Je pense que je n’aurai pas été contre quelques pages de plus pour avoir un aboutissement supplémentaire. Parce qu’il y a bien une fin, n’en doutez pas.

C’est une saga que je n’oublierai pas de sitôt, qui ose mettre à mal tous nos acquis si toutefois vous vous laissez porter par le texte et les questionnements qu’il provoque.

Je vous recommande mille fois ces romans si vous aimez ces récits où l’on découvre des sociétés différentes de la nôtre, parfois pas si différentes d’ailleurs.

Ma note : 4,8/5

Publicités

2 commentaires sur “Le Tyliom ( Le Monde D’Anaonil -5- ) de Cécile Koppel

  1. Bravo pour ce retour sur toute la saga… Franc, précis, toujours conscient et respectueux du travail de l’auteur, argumenté… le tout bien construit, dans un style fluide et agréable à lire… J’apprécie particulièrement avec quel savoir-faire tu abordes beaucoup d’aspects qui sont entre les lignes de cette aventure sans rien dévoiler de l’histoire… Bref… une chronique de qualité, sûrement difficile à concocter ! Merci !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s