Avis

Le garçon bleu de Aurelia Demarlier

Couverture et résumé :



 » Il y a eu ce garçon. Bleu. Bleue était son âme. Bleu était son coeur. Bleus étaient ses yeux, même si aux yeux des autres ils apparaissaient bruns. Mais moi, je les savais bleus car ils contenaient l’infini. « 
À son arrivée au collège, le nouveau, tel un dieu que l’on ne peut nommer, devient vite le centre de toutes les attentions car il sort de six mois de coma durant lesquels il prétend avoir séjourné dans un monde où tout est bleu.
Tous les jours, Léa l’attend pour faire le chemin du retour avec lui et en apprendre plus sur cet étrange pays bleu où il était si heureux, si paisible. Mais elle n’est pas la seule à être subjuguée par ses paroles : toutes les filles de l’école ne pensent et ne respirent plus qu’en bleu.
Quand  » le garçon bleu  » décède par noyade, Léa n’a plus qu’une idée : sombrer à son tour dans le coma pour rejoindre celui qu’elle aime.

Mon avis :

Avant d’entrer dans le vif, j’ai acheté ce roman uniquement parce qu’il était en promo. Je remplis régulièrement ma PAL papier de cette façon. Ce livre tombait bien puisque pour le défi lecture du forum Boulevard des Passions, je devais lire un texte écrit par un auteur portant le même prénom que moi.

Toutefois, la présentation éditeur (empruntée chez Amazon) n’est pas tout à fait la même que l’édition papier qui est en ma possession. Peu de choses changent mais sur Amazon vous avez plus de détails, ça se rapproche même du gros SPOIL… Dommage !

Plongeons ensemble dans ce récit aux allures poétiques. L’auteure manie très bien la plume dès lors qu’il s’agit d’évoquer tout ce bleu que nous pouvons croiser au fil de la lecture. Ça plait ou pas, mais ça m’a fait rêver.

Parlons du scénario, qui pourrait être un grand classique des drames de la vie d’adolescents. Une jeune fille tombe amoureuse et le garçon pour lequel elle en pince, meurt. Et comme à l’heure des premières amours, les émotions/sentiments peuvent prendre des proportions gigantesques, notre petite héroïne sombre dans la dépression. Cependant, elle est aggravée par ce que la jeune fille a partagé avec le fameux garçon bleu : son expérience de vie lorsqu’il était dans le coma, ce monde bleu digne des plus grands rêves qui fait voyager Léa, et pas seulement elle, puisque tous les camarades intéressés peuvent écouter le jeune homme narrer ses aventures.

Léa, quinze ans, nous raconte son histoire avec un certain détachement pour tout ce qui concerne l’après, se rebellant face à ses parents, sa mère surtout. Elle ne veut pas être aidée. Nous avançons, comme Léa, qui revient sur cette rencontre qui a marqué sa vie pour toujours. Le passé se mêle au présent mais le tout apparaît très clairement au lecteur.

Si je n’ai pas vu venir la chute de ce roman (avant la troisième partie), c’est parce que je n’ai pas lu la quatrième de couverture. Mais vous devez savoir que vous allez plonger dans les méandres des pensées de Léa, laquelle ne manque pas de maturité tout en ayant un comportement typique d’ado. Le récit va bien quelque part. Va-t-elle vraiment tout faire pour découvrir le monde dont le garçon bleu lui a parlé ? Ou bien tout au long de son analyse, finira-t-elle par avancer ?

J’ai trouvé ces cheminements intéressants, intrigants et même entraînants. J’ai voulu savoir ce qu’il allait advenir de Léa. Pressée, j’ai refusé de m’arrêter sans avoir atteint l’ultime page.

Même si le texte est assez mélancolique, il y a cette lueur bleutée qui vient nous remonter le moral.

Si vous aimez les romans où la jeunesse est en vedette, où il est question de premier amour, de chagrin, de perte… foncez ! Vous ne serez pas déçu.

Ma note : 4/5.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s