Avis

Ethan & Co (Australian Mafia Love -2-) de Jeremy Henry

Couverture et résumé :

/! Pour un public averti – le prologue n’est pas pour les âmes sensibles.
Ethan et ses deux sœurs sont contraints de vivre avec l’assassin de leur mère, leur propre cousin Cooper Williams. Comme si cela ne suffisait pas, la mort de son oncle, l’ancien Grand Parrain, met le milieu du crime organisé sous tension.
Ce qui a bien sûr des conséquences sur la vie au lycée de tous élèves appartenant à ces familles. Ethan devra dépasser ses TSPT (troubles de stress post-traumatique) s’il veut les protéger. Chacun se révélera dans l’adversité.

Mon avis :

Dans ce roman Young Adult, vous croiserez le chemin d’Ethan, seize ans et de son entourage, principalement, ses deux amis Ryan et Jackson. Mais pas seulement, puisque l’auteur a choisi de leur laisser à tous le droit à l’amour.

Dans la première partie, il s’agit d’Ethan : un ado de seize ans, qui vient de perdre sa mère (cf tome précédent : Shun & le cowboy). Ce dernier déteste toujours autant son cousin et se méfie de lui. Mais en parallèle, Ethan va rencontrer quelques « difficultés » alors qu’un autre ado veut récupérer sa place de « chef » au sein de l’établissement scolaire. Au contact de Riley, Ethan revit des instants pénibles (le mot est faible ! ). Il va trouver un allié inattendu qui va l’aider à se dépasser et à s’épanouir. Les autres parties sont consacrées aux amis d’Ethan même si ce dernier est toujours là.

J’ai aimé plonger au cœur de cette vie lycéenne même si elle n’est pas ordinaire (n’oublions pas les clans dont les ados sont issus). Nous avons des instants très adolescents mais aussi des moments plus adultes : les héros tracent leur chemin vers la maturité. Ethan est sympathique malgré son attitude (justifiée) vis à vis de Cooper. Ce qu’il a vécu ne peut que nous affecter. J’ai apprécié la légèreté du roman et ce que fait Ethan en prenant les rênes et en s’imposant pour s’assurer que ses camarades restent soudés.

Comme toujours, Jeremy Henry nous plonge dans un récit entraînant avec pas ou peu de temps mort. Le changement des principaux personnages à l’honneur joue beaucoup sur ce rythme renouvelé plutôt que cassé.

Si j’ai passé un bon moment en compagnie de toute cette joyeuse bande, j’ai quelques petites choses qui m’ont gênée; la principale étant la facilité d’Ethan à se remettre de son traumatisme. Je sais qu’il n’existe pas de règle à ce propos. Je relève simplement ce point. À vous de vous faire votre propre idée. La seconde chose, c’est la soumission des passifs : au moins deux d’entre eux ont un sacré caractère qui bizarrement disparaît complètement au moment où débute la relation de couple. C’est une inversion du rapport de force qui ne m’a pas semblé adaptée dans ce contexte. Et la dernière chose, pourquoi faire virer de bord autant de personnages ? Dans ce roman, ça m’a dérangé, surtout dans la dernière partie du livre. Et enfin, je pense que j’aurai voulu que chacun des protagonistes ayant une relation conflictuelle avec leur tuteur puisse régler cela une bonne fois pour toute.

C’est un roman à lire si l’on aime le genre dans lequel vous trouverez beaucoup-beaucoup d’amour.

Ma note : 4/5.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s