Avis

Mon étoile de Jeremy Henry

Couverture et résumé :


Début du 19ème siècle. Pierre est envoyé en mission diplomatique par Napoléon au Japon. Il devra y passer trois ans, au Palais Impérial, afin de perfectionner ses connaissances en astronomie. Cette folle aventure lui redonnera le goût de vivre.

Mon avis :

Un roman historique… et vous commencez à savoir combien je ne les aime pas du tout. Il m’arrive cependant de faire quelques exceptions. En voici une. Mon marathon de lecture « Jeremy Henry » est bel et bien lancé.

Topo : Pierre est un « Comte – Colonel – Astronome » (un homme à épouser quoi… enfin… J’dis ça… J’dis rien) chargé d’une mission qu’il doit remplir au Japon. La fin du voyage ne se passe pas tout à fait comme prévu. Ligoté et bâillonné, il fait la connaissance d’un samouraï apparemment sans cœur. Toutefois, la beauté exotique de Pierre et son statut diplomatique ont raison de Yôichirô. La suite est à découvrir.

Ce roman est une invitation à l’aventure et au voyage, dépaysant à souhaits.

L’intrigue est plutôt bien menée avec un (petit – petit) fond de suspense comme j’aime.

Parlons d’eux, entre le samouraï (pas si méchant que ça) et l’astronome (dont on ne vante plus les mérites), les étincelles sont bien là, quelques sentiments sous la surface… n’oublions pas l’époque dans laquelle nous nous situons : « Pour vivre heureux, vivons cachés ». Bien qu’il y ait quelques libertés, à ce propos, je le crois. Mais étant donné que je suis vraiment au ras des pâquerettes pour tout ce qui concerne l’Histoire, je ne me risquerai pas à relever.

J’avoue avoir un peu de mal avec ces hommes vraiment violents qui succombent si facilement… en fait, je trouve ça dommage (genre la fille – elle veut que ce soit super violent avec du sang et tout et tout…). Je ne sais pas comment l’exprimer mais ce n’est pas la première fois (j’ai ressenti la même chose en lisant Prisonnier de tes bras, même auteur). En clair, j’ai trouvé que ça aurait pu être bien plus cruel (sadique, je suis…). Est-ce possible de réussir un coup pareil sans gâcher la partie romance ?

(Et Pierre, il est quand même sacrément conciliant… ! )

J’ai préféré la seconde partie, plus mouvementée peut-être. Mention spéciale aux personnages secondaires qui alimentent pleinement le texte quand c’est nécessaire : le frère de Pierre, Shin ou encore Célestine…

J’ai passé un bon moment malgré tout. Je pense que c’est une histoire à lire si ça vous tente ne serait-ce que pour les aventures de nos héros, un récit sympathique.

Ma note : 4/5

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s