Avis

Auriane (Le Monde d’Anaonil -Livre 1-) de Cécile Koppel

Couverture et résumé :


Onil s’est fait enlever. Séquestré, martyrisé, il vit des heures éprouvantes et va se découvrir un allié en la personne de Solim, son formateur, avec lequel il entretient des relations difficiles et conflictuelles. Pourquoi Solim met-il sa propre vie en danger pour lui venir en aide ? Onil est spécial. Il n’en sait rien. Ceux qui l’ont enlevé non plus. Solim s’en doute, mais il ne sait pas exactement en quoi. Sans l’avoir voulu, alors même qu’il croit cela tout à fait impossible, cette particularité que possède Onil va lui permettre de quitter la dimension dans laquelle il vit. Il se retrouve ici… dans le monde où nous vivons… Des garçons ordinaires vont croiser sa route et cette rencontre va bouleverser leur vie… ainsi que celle d’Auriane, la sœur de l’un d’eux…

Éditeur : Sudarènes Éditions

Prix : 18€

Sortie : Février 2016

Mon avis :

Avant tout, quelques mots sur ma rencontre avec Cécile Koppel. C’était en 2016, lors du salon du livre de Mazamet (81), au mois de Mai. Elle n’avait à ce moment-là que le premier tome de sa saga même si elle avait autopublié la complète avant de signer chez son éditeur. C’est une personne qui prend un réel plaisir à vous présenter Le Monde d’Anaonil. Je vous recommande d’aller à sa rencontre si vous en avez l’opportunité. L’engouement des lecteurs a permis d’avoir un peu moins d’attente entre deux tomes, sans oublier que Sudarènes sort ses romans, au niveau régional, plus tôt que la sortie nationale. C’est quand même bien agréable de raccourcir ce délai intenable pour avoir la conclusion de cette superbe série. Le cinquième tome ne devrait pas trop tarder ce qui explique que je relise les quatre premiers tomes.

De quoi ça parle ?

Dans un autre monde, Onil est un jeune homme que l’on découvre au moment où il est détenu, torturé, physiquement et moralement affaibli. Quelqu’un semble attendre de lui qu’il parle mais Onil ne sait rien. C’est avec l’aide inattendue de Solim (qui n’est pas celui qu’Onil croyait) qu’il parvient à gagner du temps alors que son détenteur perd patience.

Pourquoi vous lancer dans la découverte de cette saga ?

Nous avons une vraie richesse et diversité au niveau des personnages. Ils sont bien travaillés.

Pour ce qui est de l’intrigue, ce roman n’est qu’une entrée en matière. Quelques passages m’ont semblé long. Mais il faut planter tout ce qui fait le monde d’Onil. Ces sensations de longueur laissent rapidement place au désir d’en savoir plus. Il est aussi difficile de tout saisir alors que l’auteure utilise des mots spécifiques au monde qu’elle a créé. Je vous recommande de vous référer au Lexique (à la fin du livre) si cela n’est pas très clair. C’est d’ailleurs une excellente idée de l’avoir intégré.

Même si c’est au second tome qu’on en apprendra plus sur le fonctionnement de la société dans laquelle vit Onil, l’auteure nous en dit assez pour voir à quel point le monde d’Onil est différent du nôtre. On sent tout l’étonnement d’Onil face aux découvertes qu’il fait de notre monde. C’est intéressant de le voir se poser des questions sur des choses qui nous paraissent « normales » tellement elles sont ancrées dans nos modes de vie.

Ce tome nous invite aussi à voyager me donnant l’envie d’aller faire un tour près de chez Cécile pour y découvrir ces lieux qui lui ont inspiré l’histoire.

La fin ne peut que nous tenir en haleine. Il devient nécessaire de lire la suite.

Ma note : 4,5/5

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s