Avis

Journal d’une robe noire de H.V. Gavriel

Couverture et résumé :

81SIiErITdL._AC_SL1500_.jpg

Bastien, jeune orphelin devenu avocat promis à un bel avenir, cache sous son masque lisse de garçon trop sage une nature passionnée, un cœur à vif, une sensualité éperdue. Entre rires et larmes, joies et drames, Bastien nous raconte sa vie, ses doutes, et sa quête absolue de l’amour. Marqué du regret des mains fortes d’un père trop tôt disparu, Bastien cherche sa voie. Il rencontre l’amour pur et fou du jeune Théo, son ami de toujours, sa moitié d’orange, avec qui il connaîtra les premiers émois. Il connaîtra l’amour tendre de Jacques, son mentor et compagnon, auprès de qui il se construira avant que le destin ne les sépare. Il passera par l’amour sauvage de Bruno, le rude marin aux yeux verts, à qui il abandonnera bien plus que son corps. Bastien devra parfois se perdre pour mieux se retrouver, et devenir un homme. Entre ombre et lumière, un parcours initiatique sensuel et émouvant, qui ne vous laissera pas indifférent.

Mon avis :

Une relecture qui m’a mis du baume au cœur.

Bastien est un jeune homme, avocat, pacsé à Jacques, un professeur plus âgé que lui. Alors que des semaines difficiles s’annoncent, son psy lui conseille de tenir un journal. Même si son utilité n’est pas concrète au départ, cela permet à Bastien de revenir sur son passé, d’affronter son présent et peut-être d’envisager l’avenir.

Je distingue deux parties dans ce roman : la première est consacrée aux souvenirs : ceux de Théo, son premier amour, sa « moitié d’Orange » mêlés à ceux de Jacques, cet homme pour qui Bastien a eu un véritable coup de foudre; la seconde est consacrée à la perte et à la reconstruction.

Comme dans tout journal intime, on y dépose ce qui vient. J’ai parfois été perdue dans les écrits de Bastien entre passé et présent mais la navigation est devenue rapidement assez fluide pour me permettre de savourer pleinement son parcours.

H.V. Gavriel sait parfaitement user de sa plume quant au partage des émotions avec un juste milieu entre les constatations de la vie et le trop larmoyant. Pourtant, c’est un roman plutôt triste. Bastien n’a pas vraiment eu la vie facile et celle-ci semble encore le défier en lui donnant de mauvaises cartes, à moins que ce ne soit le seul chemin qu’il puisse emprunter pour arriver à être enfin heureux.

C’est un « plaisir » que d’accompagner Bastien au fil des pages, qu’il relate sa vie avec Jacques, ses débuts avec Théo ou encore ses excès auprès de Bruno. C’est un battant et peu importe les moments où il est au plus bas, il parvient à se redresser.

Un long chemin avant d’atteindre le bonheur mais les épreuves forgent ce que l’on est. Bastien nous livre un beau message d’espoir.

Ma note : 4,5/5

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s