Avis

Immortel Ad Vitam de Cécile Pommereau

Couverture et résumé :

Fred n’est pas un loup-garou, ni un ange gardien. Il n’est pas de ces pâles suceurs de sang qui font tomber comme des mouches des lycéennes au brushing impeccable. D’ailleurs, tout le monde sait que ces bestioles-là n’existent pas. Fred a un physique banal et les poches trouées. Il n’arrive pas à garder une fille plus de trois semaines et sort de prison. Pour couronner le tout, c’est le jour où il essaie de se foutre en l’air qu’il apprend qu’il est immortel. Fred n’a pas de chance.

Jean, lui, est flic. Il pensait avoir tout vu après trente ans passés a la Crim’. Mais voilà qu’un beau jour, un de ses cadavres se paye le luxe de se tirer de la scène de crime. Pour lui c’en est trop et il est bien décidé à le retrouver. Il ne manquerait plus qu’il parte en retraite avec une affaire non élucidée…

Date de sortie : 30 Avril 2018
Éditeur : Éditions Dreamcatcher
Collection : Plume Bleue – Fantastique
Pages : 237
Prix : 15€

Mon avis :

C’est par curiosité, suite à la lecture de la quatrième de couverture, que je me suis décidée à acheter ce roman.

Nous sommes immédiatement plongés dans l’intrigue. C’est vif, concis, les chapitres défilent de Frédéric à Jean et vice-versa. La narration à la première personne offre une vraie immersion dans les pensées et la vie des deux protagonistes principaux.

Si j’ai apprécié que l’auteure nous amène droit au but durant les premières pages, en revanche, j’ai moins aimé l’effet sur la fin du récit ; fin qui me laisse un arrière goût amer en bouche.

Nous débutons en compagnie de Frédéric, jeune homme désabusé, pompier dans une ancienne vie (avant qu’il n’aille en prison). Il raconte tout naturellement la façon dont il a découvert son « immortalité ». C’est en étant encore sous le choc de cette révélation qu’il sort se procurer des cigarettes. Cela va le mener à assister à un crime.

Jean est flic à la PJ. C’est au cours d’un appel de routine qu’il va se mettre en quête d’un corps disparu. C’est un peu le jeu du chat et de la souris, bien que la souris ignore que le chat la piste ! D’étranges événements vont perturber Jean au point de rendre cette affaire obsédante.

Les deux hommes finissent par se rencontrer, c’est inévitable. Le roman prend un tournant, nous offrant un autre rythme, où ils sont se concentrer sur l’immortalité de Frédéric.

L’histoire est prenante, on a l’envie irrésistible d’avancer pour en savoir plus mais voilà que l’auteure coupe l’élan qu’on a pris.

J’ai bien compris l’idée générale qui est véhiculée ici. C’est une belle chose. Mais la lectrice en moi crie à l’injustice. Un chapitre supplémentaire, du point de vue de la jeune fille mystérieuse, pour satisfaire les interrogations des lecteurs, n’aurait pas été du luxe selon moi.

C’était très bien parti. Le ton employé est cassant, direct. Un côté sombre et grave allégé par la présence indéniable d’humour. Une intrigue originale, particulière qui fait son petit effet. Mais cette fin, je ne peux pas la valider. Je sais en revanche que certains lecteurs adorent ça ! Donc foncez, si vous aimez ce genre de lecture.

Ma note : 4/5.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s