Avis

Ceci n’est pas une banane de Céline Theeuws

Couverture et résumé :


Sixtine, fraîchement arrivée à Paris pour vivre la vie d’une vraie Parisienne, va voir son rêve se briser. Ses nouveaux collègues vont faire d’elle leur souffre-douleur. Insultes et coups-bas vont devenir son lot quotidien, un message envoyé à son corps qui va doucement fondre, jusqu’à se laisser dépérir. Ses bourreaux resteront-ils impunis ? Aura-t-elle la force de se venger ? Une chose est sûre, sa vie changera à jamais…

C’est un roman.
Un roman épicé.
Assaisonné de jalousie.
Peint d’amertume, coloré et engagé.
Avec un doigt d’humour.

C’est l’histoire d’un corps qui va se désagréger face à la méchanceté.
L’histoire d’une femme qui va plier sous le poids du silence.
La réalité d’un corps.
Une réalité dérangeante.
Une histoire fondée sur des faits réels…

Mon avis :

Sixtine est une rêveuse lorsqu’elle débarque à Paris. Belge, elle espère trouver le bonheur dans cette vie Parisienne qu’elle souhaite trépidante. Elle n’aime pas particulièrement l’inaction de sorte que la hâte des parisiens lui fait l’effet d’être ce dont elle a besoin. Bien loin de l’optimisme qu’elle possédait au départ, une remarque sur son lieu de travail la place comme la personne à descendre. Ce qui pourrait sembler anodin, dans un premier temps, prend des proportions énormes, jusqu’à atteindre profondément Sixtine sans qu’elle n’en prenne pleinement conscience. S’engage alors une course contre la montre pour retrouver tout ce qu’elle a perdu. Est-ce la faute de ses collègues ? La sienne ? Peu importe, la reconstruction, c’est par elle-même qu’elle doit se faire !

C’est un sujet d’actualité : le harcèlement qu’il soit moral ou sexuel fait beaucoup parler de lui. Je trouve que c’est bien abordé ici. Le ton est parfois sec, parfois humoristique, parfois doux ou même triste. Ce roman ne tombe pas dans l’exagération non plus. Il est honnête me semble-t-il.

Sixtine est une héroïne qui en veut, qui réussit à puiser force et courage pour se sortir du piège dans lequel elle est tombée. Le manque de confiance joue beaucoup dans la réceptivité des remarques blessantes ou de l’indifférence. Mais c’est un chemin long. Cela ne se fait pas du jour au lendemain. Sixtine mets plusieurs mois pour identifier le problème et plusieurs années pour tenter de remonter.

La plume de Céline Theeuws est fluide, entraînante à souhaits dans ce texte, poétique parfois. Je ne valide pas la totalité de ce qui est dit, certains passages m’ont fait grimacer mais c’est avec justesse que nous découvrons Sixtine et son combat. Un roman à lire si le sujet vous tente.

Ma note : 4,5/5

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s