Avis

L’amour est impitoyable & L’amour ne suffit pas de Kim Fielding

Série L’amour ne peut pas…

L’amour est impitoyable

Couverture et résumé :


Petit mais costaud, telle pourrait être la devise de l’inspecteur Nevin Ng. Désormais inspecteur dévoué au commissariat de police de Portland, il n’a pas laissé un mauvais départ dans la vie l’empêcher de protéger ceux qui en ont besoin. Il ne laisse personne lui marcher sur les pieds, il n’a aucune attirance pour les relations. Jusqu’à ce qu’il se rende chez une personne âgée qui s’est fait agresser avec une grande violence et rencontre le propriétaire de la victime, avec son nœud papillon et sa richesse évidente.
Agent et promoteur immobilier, Colin Westwood a grandi dans tout ce qui a fait défaut à Nevin, comme un tas d’argent et une famille aimante qui le soutient sans condition. Qui le soutient trop, peut-être, parce qu’après une enfance marquée par la maladie, ses parents ont encore du mal à admettre qu’il est désormais un adulte fort et indépendant. Colin veut une relation, mais les siennes ne fonctionnent jamais. Maintenant, il se dit juste qu’il devrait arrêter de suivre le mouvement. Il est peut-être temps de tenter quelque chose de plus excitant. Mais être témoin d’un horrible crime, voire deux, n’était pas vraiment ce qu’il avait en tête.
Malgré leurs différences, Colin et Nevin découvrent les étincelles qu’ils produisent quand ils sont ensemble. Mais les étincelles sont éphémères, refroidies par l’avènement de crimes brutaux, et Colin et Nevin semblent avoir si peu en commun. La question reste de savoir s’ils ont le désir de construire quelque chose de solide entre eux.

Mon avis :

J’adore les romans avec du suspense avec une préférence pour les héros portant l’uniforme. Disons-le tout de suite, vous ne tremblerez pas dans vos chaussettes en lisant ce livre mais il a une toute petite touche sympathique d’eau de rose et de suspense.

Nevin, notre héros flic, bosse pour une section chargée des affaires familiales. Entendons par là qu’il ne dégaine pas son pistolet toutes les trois minutes. C’est un bisexuel affirmé avec un passé plutôt mouvementé qui a fortement influencé son choix professionnel.

Colin est un fils à papa, gay assumé, qui bosse dans l’immobilier. Même si c’est volontaire de le faire passer pour un branleur, il a quand même de bons côtés. Il donne de son temps à une association qui s’appelle Meilleur Espoir.

Colin découvre le presque cadavre d’une personne âgée dont il est le propriétaire. Nevin est celui qui va recueillir sa déposition. Si leur relation met un peu de temps avant de s’installer, une nouvelle affaire va les remettre en présence.

Colin vient de se faire larguer alors que Nevin refuse tout engagement sentimental. C’est d’ailleurs le plus gros défaut que j’ai pu trouver à ce roman. Nevin est rapidement attaché et mielleux auprès de Colin pour quelqu’un qui se dit anti-relation.

Les deux hommes ne vont pas vraiment connaître de gros rebondissements mais l’enquête de fond est intéressante. C’est une histoire qui coule de source mais le ton est assez bon pour qu’elle se laisse lire.

Ma note : 3,5/5

L’amour ne suffit pas

Couverture et résumé :

Jeremy Cox a grandi dans une petite ville du Kansas, où sa vie était un enfer. Dès que possible, il s’en est échappé. La quarantaine passée, il gère les parcs publics de Portland, Oregon, tout en faisant de son mieux pour aider les gens de la rue, SDF et jeunes fugueurs. Son ex, Donny, dont il s’est séparé quelques années plus tôt à cause de ses addictions – alcool et drogue – réapparaît un jour devant sa porte et, par inadvertance, le met en grave danger. Comme si ça ne suffisait pas, Jeremy rencontre alors un homme fascinant, mais énigmatique, lui aussi hanté par son passé.

Qayin Hill ne possède pratiquement rien, à part des squelettes dans son placard et des démons dans sa tête. Ancien toxicomane en lutte permanente contre l’anxiété et la dépression, il ne sait pas combien de ses secrets il peut révéler à Jeremy ni comment réagir en réalisant que ce dernier veut le sauver de lui-même.

Malgré leurs problèmes respectifs, Jeremy et Qay découvrent ensemble l’amitié, la passion et un fragile espoir d’un avenir à deux. À présent, il leur faut décider si l’amour peut tout conquérir, comme le prétend le vieil adage, ou s’il ne suffit pas.

Mon avis :

Cette histoire se déroule en même temps que celle de Colin et Nevin.

Jeremy est un ancien flic. Garde forestier à présent, il ne peut s’empêcher de jouer les chevaliers auprès de ceux qui ont besoin d’aide, de leur indiquer le meilleur endroit pour se reconstruire. Même s’il ne rencontre pas Qayin dans ce contexte, il va devoir se faire violence pour accepter le fait que Qayin soit capable de se prendre en charge seul. Jeremy a un vécu plutôt classique, même s’il se faisait chahuter à l’école.

Qayin travaille dans une entreprise où il est exploité par son employeur surtout quand il s’agit de faire des tâches qui ne font pas partie du contrat. Il suit un cursus à l’université. Peu sûr de lui, il pense rater ses examens à cause du stress. C’est un ancien toxico.

Jeremy et Qayin ont tous les deux la quarantaine. C’est un jeu de séduction qui s’installe, c’est un départ en douceur même s’il ne s’écoule que peu de temps dans ce roman. En parallèle, Donny revient dans la vie de Jeremy et pas pour le meilleur. Cela va bouleverser la vie de Jeremy, par extension celle de Qayin.

Dans ce roman, la relation entre eux est à l’honneur, tout comme la lutte quotidienne de Qayin malgré le fait qu’il ne soit plus toxico depuis sept ans. Pareillement à L’amour est impitoyable, l’histoire se laisse lire même si je l’ai trouvé meilleure ici, plus profonde aussi avec toujours la petite touche de suspense pour garder l’intérêt du lecteur.

Ma note : 4/5.

Cette série n’est donc pas un Coup de Cœur mais étant donné que j’ai un mal fou à accrocher à mes lectures du moment, je me réserve le droit de changer d’avis si je relis un jour ces deux tomes.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s