Avis

Convaincre (Cover Me -2-) de L.A. Witt

Couverture et résumé :


Une scène de crime où plusieurs meurtres ont été commis se révèle particulièrement macabre, même aux yeux d’un vétéran tel que l’inspecteur Brian Clifton, qui est stupéfait de constater la ressemblance troublante entre l’une des victimes et son petit ami, James. Le nombre de corps s’amoncelle en même temps que les similitudes… et les preuves désignant James comme le meurtrier.
James n’est plus honnête avec lui depuis longtemps, bien avant la fusillade. Il se montre évasif, sans parler de ce tout petit détail qu’il a omis d’avouer à Brian concernant son occupation de dealer de drogue accro au jeu.
Il n’est certes pas le meilleur petit ami au monde, mais il supplie Brian de le croire quand il lui dit ne pas être le tueur. D’ailleurs, qui que soit le coupable, il est évident qu’il souhaite finir ce qu’il a commencé, et Brian est le seul en qui James ait confiance.
Mais jusqu’où Brian est-il prêt à aller pour protéger un homme qu’il ne connaît sans doute même pas ?

Mon avis :

Brian est flic. Il commence à se poser des questions sur l’attitude de son petit ami ces derniers temps. James lui cache quelque chose. Ayant un mal fou à le joindre, c’est avec horreur qu’il découvre sur un scène de crime, un cadavre ressemblant à James. Y regardant à deux fois avant de céder à la panique, il parvient à se dire que ce n’est pas LUI. Il comprend rapidement que James est impliqué dans cette affaire même s’il ne parvient pas à assembler toutes les pièces du puzzle. James clame son innocence alors que la police le recherche. Il est suspect et tous les éléments pointent dans sa direction. Comment Brian pourrait-il accorder une confiance totale à un homme qui a menti ou détourné la vérité ?

Pourquoi foncer tête baissée dans ce roman ?

  • L’enquête : si dans le premier tome, ce n’était pas un point clé, dans celui-ci, c’est l’objectif principal du bouquin. Elle est bien menée, pas ou peu de temps mort. Il est question de corruption. Même s’il n’y a pas que des moments d’actions, nous baignons dans le récit à travers les yeux de Brian, ce qui permet une participation totale du lecteur dans cette quête de vérité.
  • La relation entre James et Brian. Il y a des déclarations d’amour qui interviennent, il ne faut pas oublier qu’ils sont amants depuis plusieurs mois. Ce qui est intéressant, c’est de voir la difficulté de Brian à accorder le bénéfice du doute à James tout en ayant instinctivement la sensation que James ne lui ment pas.
  • Le plaisir de retrouver, même brièvement, Andrew et Nick.
  • Même si ce n’est pas très important pour l’histoire (quoi que… ), ce roman évoque différentes addictions.
  • Une fin surprenante. Je ne suis pas certaine que ce soit vraiment le cas parce que je viens de relire ce roman donc j’ai pu assembler rapidement mes souvenirs mais il me semble que ce n’est pas une évidence.

Convaincre est une lecture entraînante, qu’on n’a pas envie de lâcher avant sa conclusion.

Un second tome plus intéressant que le premier.

Ma note : 4,5/5

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s