Avis

Dis-moi que c’est réel (Au premier regard -1-) de TJ Klune

Couverture et résumé :


Est-ce que vous croyez à l’amour au premier regard ?
Ce n’est pas le cas de Paul Auster, mais Paul ne croit pas à grand-chose. Il a trente ans, quelques kilos en trop, et ses meilleures qualités sont son esprit acerbe et ses commentaires hauts en couleur. Ses amis les plus proches sont un chien à deux pattes nommé Roulettes et une drag queen quasiment bipolaire, Helena Handbasket. Il fait un boulot sans avenir, et si le perroquet homophobe de sa grand-mère l’insulte encore une fois, Paul va lui tordre le cou.
C’est là que débarque Vince Taylor.
Vince est tout ce que Paul n’est pas : sexy, confiant en lui, et pas vraiment une lumière. Et pour une raison inconnue, Vince drague Paul sans relâche. C’est sûrement une blague, parce qu’il n’y a pas moyen qu’un homme comme Vince veuille de quelqu’un comme Paul.
Mais quand Paul renverse Vince avec sa voiture – de façon complètement involontaire du genre s’il-meurt-ce-ne-serait-pas-un-homicide – il est forcé de voir l’autre homme sous un nouveau jour. et surmonter le seul obstacle qui se met en travers de son bonheur : lui-même.

Mon avis :

C’est une relecture. J’avais aimé la première fois, j’ai vraiment fondu cette fois aussi.

Petit topo : Paul est un homme mal dans ses pompes parce qu’il traîne quelques kilos en trop, quand il parle, c’est en général pour dire ce qui lui passe par la tête (ce n’est pas toujours très glorieux ! ) et quand il bouge, sa maladresse légendaire aime bien pointer le bout de son nez. Il a un chien particulier et une drôle de famille. Son meilleur ami est clairement dingue (même si j’avoue que j’ai totalement craqué pour lui ! ). Lors d’une soirée, Vince, un beau gosse bien musclé, mais un peu lent, semble intéressé par Paul. Paul ne s’en remet pas et pense à une mauvaise blague. Comme le destin semble se montrer particulièrement farceur, Paul et Vince sont rapidement remis en présence. Vince ne se laisse pas abattre au premier refus.

Pourquoi craquer pour ce roman ?

  • C’est une narration à la première personne, entièrement du point de vue de Paul. De fait, l’auteur met un accent intéressant sur les pensées de Paul, elles sont sans filtre, souvent drôles, parfois moins. J’ai trouvé que c’était parfaitement écrit pour ce côté-là. Faut-il aussi apprécier que le héros puisse douter et tourner un peu en rond par moment.
  • Les héros ne sont pas parfaits ni physiquement, ni mentalement. Même si l’on pourrait penser qu’ils se compensent mutuellement, je pense plutôt qu’ils se sont bien trouvés.
  • L’humour : il y en a tout au long su roman. C’est frais, c’est vif. J’ai beaucoup ri.
  • Les personnages secondaires : qu’il s’agisse de Johnny Depp, de la famille déjantée de Paul ou de Sandy, le meilleur ami, ils sont bien travaillés, profondément intégrés au roman. N’oublions pas Roulettes, un chien hors normes.
  • Le romantisme : ce n’est pas extrêmement présent, surtout que c’est propre à chacun, mais il y a quelques passages fondants comme celui de l’étoile. Bravo Vince !
  • Un zeste de tragédie qui est un peu comme une piqûre de rappel… la vie a son lot de tristesse aussi. Il se trouve que dans ce texte, j’ai bien faillit pleurer.
  • Des descriptions : c’est à double tranchant. Personnellement, cela ne m’a pas gêné.
  • LE Coup de foudre… Il s’avère que c’est plutôt bien passé dans cette histoire même si cela peut rendre les choses moins crédibles. Au goût de chacun !

Un excellent roman à déguster et à ajouter à nos étagères.

Ma note : 5/5

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s