Non classé

Une ombre dans la lumière de Avon Gale

Couverture et résumé :

Avery Hextall, architecte junior d’un cabinet prestigieux, est ravi lorsque sa conception pour une nouvelle salle de spectacles est choisie, même si cela implique de travailler en étroite collaboration avec son chef de projet, l’insupportablement tendu Malin Lacroix.

Une rencontre fortuite dans le bureau de son patron prouve que l’homme est tout sauf froid et Avery est déterminé à en apprendre davantage sur celui qui se cache sous le vernis distant.

Malgré leur attraction croissante et leurs rencontres de plus en plus chaudes, l’énigmatique Malin reste toujours aussi éloigné émotionnellement.

Avery devra tenir bon et creuser pour qu’ils puissent espérer un avenir ensemble.

Mon avis :

J’ai tardé pour lire ce roman parce que je m’inquiétais un peu de la mention BDSM que j’ai pu voir passer ici et là sur les réseaux sociaux. En général, ça passe ou ça casse ! Je n’aime pas être déçue, comme tout le monde…

Avery Hextall a la sensation que son chef de projet ne voit pas tout le talent qu’il met dans ses propositions. Un beau jour, il prend son courage ou plutôt sa colère pour aller la jeter en pleine face à Malin Lacroix. L’homme semble hors d’atteinte, froid, sans cœur mais Avery sent quelque chose d’autre. Sa façon de percevoir Malin change au grand étonnement d’Avery.

Avery est l’ami de tous… ou plutôt, il semble parvenir à se lier à tout le monde même quand il meurt d’envie de détester la personne en face de lui. Son ami Harlan le lui rappelle alors qu’il évoque son attirance soudaine pour son patron. Patron dont il ignore l’orientation sexuelle… mais dans la vie d’Avery, tout le monde est bisexuel, cela ne va donc pas le freiner.

Malin est un type détestable en apparence. Malheureusement, j’ai mis le temps avant de lui trouver des qualités ce qui a bloqué mon enthousiasme de départ. Il opère un changement radical à un moment de l’histoire qui m’a semblé bien trop facile, remettant en cause la crédibilité du récit.

Pour ce qui est du BDSM, cela n’est pas au centre de ce roman. C’est présent, par vague, mais pas autant que je le supposais.

Pour la globalité du texte, en faisant abstraction de ma petite déception, j’ai passé un bon moment en compagnie d’Avery. C’est un sacré personnage qui ne manque pas d’humour. Malin a lui aussi quelque chose d’intéressant même s’il est difficile à décrypter. J’ai beaucoup aimé Justin et Brandon.

Un moment sympa en perspective.

Ma note : 3,5/5

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s