Avis

Mon dragon, mon chevalier de John Inman

Couverture et résumé :

Danny Sims est perdu, déchiré entre son amant abusif, Joshua, et Jay Holtsclaw, le barman de la rue, qui donne à Danny l’unique chose qu’il n’a pas chez lui : la compréhension.

Lorsque Joshua menace la vie du chien de Danny, ce dernier sait qu’il doit agir et vite. Effrayé de ce que Joshua pourrait faire au chien, et de ce qu’il pourrait lui faire s’il essayait de partir, Danny n’a plus qu’une seule solution.

La fuite.

Mais Danny n’est pas totalement fou, il a suffisamment de bon sens pour se réfugier dans les bras de l’homme qui se préoccupe de lui, celui en qui il commence à avoir confiance.

Alors que leur vie ensemble commence à se mettre en place, Danny et Jay vont découvrir la fureur de Joshua.

Et à quel point il est dangereux.

Mon avis :

La présentation m’a vraiment donné envie de lire ce roman. Elle est très complète. Il n’y a donc aucune surprise concernant le contenu.

Jay, barman, peine à se remettre du décès inattendu de son amant. Il partage sa vie entre son bar et sa maison. Suffisamment intrigué par l’un de ses clients, il va alors engager la discussion avec Danny qui porte des traces de coups. Une amitié s’installe entre eux, jusqu’à ce que la jalousie de Joshua contraigne Danny à ne plus fréquenter le bar. Jay, inquiet, va alors agir, ce qui est en contradiction avec sa devise qui consiste à ne pas mélanger travail et vie privée.

Danny, perdu, ne sait plus comment gérer son quotidien. La violence de Joshua, loin de s’apaiser, monte en grade. Pour sauver Jingles, il n’a pas le choix que de fuir et va trouver refuge et conseil auprès de Jay.

Ce récit est intéressant. Nous avons l’étape la plus difficile du deuil : passer à autre chose. C’est à ce stade que Jay se trouve, culpabilisant à cause de son esprit qui semble le trahir. D’un autre côté, nous avons la violence conjugale. Elle est bien installée entre Danny et Joshua. Tout y est : Danny est sans ami, il manque de confiance en lui et parvient même à se croire coupable. Il a encore cette lucidité de penser qu’il ne mérite pas cette attitude mais ne parvient pas à se sortir de là.

C’est ensembles que Jay et Danny vont tenter d’avancer, de passer à autre chose sans se douter du danger qui plane près d’eux.

Le dernier tiers du roman est sombre, violent mais prévisible.

Si le sujet vous tente, je vous conseille de le lire mais de ne pas en attendre trop concernant la psychologie de nos héros. C’est ce qui m’a manqué ici, un peu plus de profondeur. Mais j’ai passé un bon moment en compagnie de ces héros et de leurs animaux.

Ma note : 4/5

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s