Avis

Âme-Stram-Gram de Mathias P. Sagan

Couverture et résumé :


À trente ans, Corentin fuit toute sa routine. Sa remise en question lui fera abandonner son compagnon avec qui il vit depuis sept ans, ainsi qu’un travail qui lui plait. Corentin n’est pas heureux. Il croit s’être trompé dans la vie. Il retourne vivre chez sa mère où il n’a pas mis les pieds depuis quinze ans. Il y retrouve David, son meilleur ami d’enfance. La mère, Corinne, et la sœur de ce dernier, Charlotte avec son fils ado de quatorze ans. Un brin arrogant, un égo dans la démesure, et un jugement préconçu sur les gens modestes, Corentin en est à la limite du détestable. Seulement, le bonheur ne se trouve-t-il pas là où on l’ignore ?

Mon avis :

Je ne sais pas si je vais réussir à retranscrire tout ce que ce roman a de merveilleux. Le terme n’est pas trop fort. Je suis sur mon petit nuage avec des étoiles dans les yeux. Ce texte a probablement des défauts mais je n’ai pas su les voir. Aucune histoire n’est parfaite mais celle de Corentin a quelque chose de magique. Ceci dit, l’auteur ne m’a jamais déçu même si je n’ai pas encore lu tout ce qu’il a pu écrire. Il me faudra combler mes lacunes rapidement.

Que dire ? Même la préface avait son petit truc en plus. J’ai apprécié la mise en garde quant à la possibilité de jeter le bouquin contre un mur mais je dois être honnête en disant que Corentin ne m’a pas agacé. À aucun moment je n’ai eu envie de le cogner. C’est vrai qu’au début de l’histoire, alors qu’il prend la tangente d’une façon peu cavalière, il aurait pu me paraître détestable. Ça n’a pas été le cas.

Corentin arrive sur les lieux de son enfance pour y retrouver sa mère. S’il a trouvé normal de la négliger ou qu’il n’en a pas conscience, les autres ne lui font pas de cadeaux. Il va apprendre des choses qui vont l’éclairer et plus encore, qui vont lui permettre d’évoluer pour trouver sa place.

Charlotte et Dylan forment un sacré duo mère/fils. David est un oncle qui prend à cœur son rôle et fait office de figure paternelle. Quant aux mères de David et Corentin, elles sont très liées et se soutiennent. Pour Corentin, c’est un atterrissage difficile. Il ne reste plus grand chose de la vie qu’il a connu quinze ans plus tôt, cette vie qu’il a quitté parce qu’il n’en voulait pas. Quelques tensions sont à prévoir afin de tout mettre à plat pour mieux recommencer.

J’ai tout aimé. J’ai trouvé qu’il ne manquait rien. Aucun élément n’était de trop. Un juste milieu pour ce récit où il est question de famille, d’amitié et d’amour, de pardon et de seconde chance.

Il n’y a pas que Corentin qui évolue. David a aussi des petites choses à corriger. Dylan va bien malgré lui obtenir une réponse à la question qui le préoccupe.

En plus de nous offrir un joli final à la hauteur de mon âme de midinette, nous avons une nouvelle bonus afin que l’homme lésé puisse lui aussi trouver son bonheur.

J’ai beaucoup souri pendant ma lecture, j’ai rigolé et j’ai même failli pleurer… Je n’en ai pas été surprise, avec cet auteur, les émotions ont souvent droit à un tour de montagnes russes.

C’est un gigantesque Coup de Cœur.

Ma note : 5/5 (tentée de mettre une note plus élevée encore ! )

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s