Avis

De beaux jours à venir de Megan Kruse

Couverture et résumé :


Depuis des années, Amy subit la violence de Gary. Jusqu’au jour où elle reçoit le coup de trop et décide de s’enfuir avec ses deux enfants, Jackson, dix-huit ans, et Lydia, treize ans. Premier arrêt au Starlight, motel crasseux qui va leur servir de refuge. Tous les trois s’endorment soulagés, mais au petit matin Jackson a disparu. Croyant gagner l’amour d’un père qui le rejette, il est retourné auprès de lui et a trahi sa mère et sa soeur en révélant l’adresse du motel. Amy comprend que si elle veut assurer sa sécurité et celle de Lydia, elle va devoir abandonner son fils. Jackson, de son côté, doit désormais se débrouiller seul, tiraillé entre la recherche désespérée de l’amour paternel, sa culpabilité et sa difficulté à gérer son homosexualité naissante.

Mon avis :

Cette histoire alterne le point de vue d’Amy, la mère et de ses deux enfants, Jackson et Lydia. Certains chapitres se déroulent en 2010, le présent des protagonistes, d’autres sont des instants passés. J’ai beaucoup aimé naviguer entre ces trois protagonistes.

Tout m’a paru réaliste, au point de les imaginer sans mal et même de vivre avec eux les bons comme les mauvais moments.

Amy est une battante, même si elle a pris le temps avant de fuir son mari violent. Elle est une mère, imparfaite, mais une bonne mère. Jackson est aussi un bon fils, qu’importe que son homosexualité puisse poser problème à son père ou à d’autres. Quant à ses erreurs, elles le pousseront à grandir plus vite, même si ce n’est pas un choix délibéré. Lydia est une ado en souffrance loin de son frère, qui est son roc. Elle a aussi quelques problèmes liés à la colère. Nos trois héros sonnent justes dans leurs sentiments, leurs émotions et leurs actions.

Amy et Lydia sont obligées de partir sans Jackson. C’est à contrecœur que cette mère laisse son fils derrière elle. Son premier souhait est qu’il puisse s’offrir une vie, une vraie, libre. Ce ne sera pas en fuyant qu’il l’aura. Au lieu de quoi, Jackson prend conscience très rapidement que son père ne lui accordera pas plus d’attention. Il part à son tour. Il mène une vie peu enviable avant de stopper sa course dans l’Idaho où il trouvera un job.

Amy et Lydia prennent une pause dans un foyer du Nouveau-Mexique avant de repartir.

C’est un texte entraînant, à mesure que chaque héros nous livre ce qu’il a en lui : culpabilité, peur, amour, joie, désir…

J’ai ma petite préférence pour Lydia qui aura tout pour devenir une jeune femme avec la tête sur les épaules.

Il reste quand même une petite chose que je n’ai pas vraiment apprécié. Certains points auraient mérité d’être approfondis comme les parents de Gary, par exemple. C’est un récit qui mériterait un deuxième tome.

Ma note : 4,5/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s