Avis

L’éveil de Iléana Métivier

Couverture et résumé :


Aëlle, issue du milieu altermondialiste, se bat pour sauver l’Éducation Nationale, menacée de privatisation par l’État. Blessée lors d’une manifestation, elle va malgré tout travailler à la villa des Riveria, où elle rencontre Sloann, ce riche héritier. Ils se disputent aussitôt : vu son discours antigouvernemental, la jeune fille n’a-t-elle pas provoqué les Policiers ?

Ils n’ont rien en commun, excepté leur curiosité et leur ouverture d’esprit les poussant aux échanges vifs et argumentés.

Mode de vie, carcans sociétaux, écologie et blessures transmises par l’éducation… De discussions engagées en confidences, de querelles en réconciliations, les deux jeunes adultes apprennent à se connaitre. Au-delà de leur attirance mutuelle, leur monde intérieur vacille.

Mon avis :

J’avais adoré la nouvelle de Iléana Métivier, publiée dans L’Indé Panda numéro 4, Baume au cœur. J’ai aussi pu découvrir La maison abandonnée, une nouvelle disponible gratuitement. Un texte qui m’a vraiment marqué, riche en émotions, que je vous recommande vivement si vous souhaitez découvrir la plume de l’auteure.

Concernant L’éveil, c’était la suite logique de mon chemin de découverte. J’avoue l’avoir laissé un petit temps traîner dans ma liseuse. Ce qui m’a retenu, c’est la longueur principalement. En ce moment, je n’ai pas envie de longues histoires. Celui-ci fait plus de 600 pages. Je n’avais aucune idée de ce dont cela parlait, puisque je l’ai acheté à l’aveugle, en dehors du nom sur la couverture.

Aëlle, l’héroïne, est une jeune femme de dix-huit ans, qui semble être engagée. Elle manifeste contre une loi visant à privatiser l’éducation. Elle ne le fait pas pour le « fun ». Elle a vraiment de solides arguments pour expliquer tout ce qui découle d’un tel système. Aëlle a reçu une éducation qui n’est pas dans la norme, telle que la société nous la présente. J’imagine qu’elle doit passer pour quelqu’un de loufoque auprès de certains camarades. Mais ce que je retiens principalement sur Aëlle, ce sont ses capacités de discernement sur elle-même autant que sur ce qui l’entoure. C’est ce point-là qui a marqué ma lecture.

En alternance, nous avons aussi accès au journal intime de Sloann, ce pur cliché du gosse de riche. Sloann n’est pas encore majeur et se plie admirablement aux ordres de son père. Son chemin est tout tracé. Il va détester Aëlle qui, même si elle s’en défend, va lui ouvrir des portes et l’obliger à réfléchir sur la vie de façon générale et le système dans lequel nous vivons plus particulièrement. Les tensions sont nombreuses entre eux et vont au-delà d’une attirance mutuelle. Leur attrait ne sera pas une évidence, il va leur falloir du temps et beaucoup de discussions.

Ce roman est bien plus qu’une histoire de cœur entre jeunes adultes, c’est le récit d’une autre façon de vivre, une des multiples possibilités que nous avons pour prendre en main le désastre écolo et politique. Je ne pense pas que ce texte se veuille moraliste même si l’on pourrait le penser. Les explications de Aëlle sont pour le lecteur autant que pour Sloann. Elle n’oblige personne à la suivre.

J’ai adoré tout ce qui touchait aux blessures de l’enfance, les explications, les remises en question.

C’est un roman qui mérite d’être lu surtout si l’on aime tout ce qui touche à la politique, l’environnement et aux différences sociales. Une lecture à n’aborder qu’avec un esprit ouvert.

La plume d’Iléana est toujours aussi agréable, même si j’ai trouvé quelques passages un peu long. J’ai retrouvé ce qui m’avait tellement plu dans La maison abandonnée, quelque chose qui prend aux tripes.

Le mieux, c’est de découvrir et de lire ce roman parce qu’il y a tellement plus à en dire.

Ma note : 4,5/5

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s