Avis

À Sunset Park de Santino Hassell

Couverture et résumé :

Les quartiers de New York, numéro hors série
Si Raymond Rodriguez a passé sa jeunesse à esquiver les responsabilités, ce n’est plus possible. Son frère aîné souhaite s’installer avec son compagnon. Raymond doit s’assumer et se trouver un appartement.
Quand David Butler, gay et fier de l’être, lui propose une colocation, Raymond accepte, à défaut d’autre chose.
Sur presque tous les points, ils sont différents – David est un caucasien BCBG du Connecticut, Raymond, un docker latino du Queens – ils partagent néanmoins une solide amitié qui surprend tout le monde. Pourtant, leur relation paraît sans ambivalence, car Raymond a toujours caché sa curiosité bisexuelle.
Une fois sous le même toit, les deux hommes passent à l’acte, mettant vite en péril leur entente jusque-là sans nuages. Peu à peu, leurs différences fondamentales, exacerbées par la tension sexuelle et la frustration, finissent par les séparer.
En plus de sa nouvelle indépendance, Raymond doit accepter ses sentiments.
Dans le cas contraire, il risque de perdre David.

Mon avis :

Nous retrouvons un Raymond légèrement différent du premier tome même si sa tendance à se laisser aller est bien présente.

L’histoire débute sur une nouvelle qui va le mettre en colère : Michael veut louer la maison. Pour lui, c’est l’obligation de partir alors que sa situation professionnelle est au plus mal.

David lui propose une colocation car lui aussi doit quitter son ancien appartement.

David, de son côté, n’en a pas vraiment terminé avec Caleb. Une situation qui m’a vraiment énervé tout au long du roman.

David et Raymond se sont liés d’amitié à la fin du précédent tome. Leurs échanges verbaux peuvent être mal interprétés. Ce qui va créer des tensions supplémentaires entre les deux frères. Michael s’inquiète vraiment pour Raymond. Il semble connaître si bien David qu’il a peur que ce dernier n’abuse de Ray.

Entre David et Raymond, un petit jeu s’installe et ne tarde pas à déraper. Incapables de communiquer clairement, leur relation va tourner au vinaigre.

Je trouve que l’histoire était bien partie. Cependant, nos deux héros sont têtus au point de ne pas faire de concessions. Cela a rendu le récit plus lourd qu’il n’aurait dû l’être. David a besoin de tout analyser, tout comprendre. Ray prend les choses comme elles viennent.

J’aurai aussi apprécié que l’auteur approfondisse les sentiments de Ray, à propos de la mort de son père.

En conclusion, ce n’est pas une mauvaise histoire, elle est juste bien plus légère que Boulevard Sutphin. Les héros sont plus jeunes, moins posés. Je pense quand même que c’est à lire pour connaître leur histoire.

Ma note : 4/5

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s