Avis

Au-delà des ombres de Barjy L.

Couverture et résumé :

511R0LUxysL

L’existence de chaque homme s’articule autour d’axes et de piliers.

Duncan, professeur de théologie le jour, cultive son double la nuit. Tony. Tony le prostitué, ce rempart miroitant, né des ombres, et qui a attiré à lui toute la lumière pour mieux dissimuler les blessures de Duncan.

Jed, lui, a Cooper, son frère. Cet enfant prisonnier d’un corps d’adulte, bien trop grand pour contenir toute son innocence et ses maladresses. Cooper qui n’est que lumière, au point de laisser Jed et ses désirs dans l’ombre.

Et quand un beau matin le ballon de Cooper se perd dans le jardin de Duncan, ce sont deux mondes d’habitudes, de certitudes et de terreurs qui s’effondrent sur leurs propres fondations. Au fil des rencontres, des hasards et des différences, Duncan et Jed devront s’aventurer au-delà des ombres et des lumières aveuglantes. Là où le regard ne porte pas et où seul compte de (re)vivre.

Mon avis :

J’ai sauté sur l’occasion alors que Mix Éditions proposait une offre à ne pas manquer : toute précommande du livre papier donnait immédiatement accès au format numérique pour le lire sans attendre ! Ce roman ne sera disponible qu’au 1er Février sur les autres plateformes. En attendant, pour les plus pressé, vous pouvez faire un tour sur Mix Éditions.

Barjy L. avait réussi à me transporter précédemment avec Une famille si ordinaire. Une histoire qui prenait son temps et n’en était que meilleure.

Dans Au-delà des ombres, nous faisons la connaissance de Jed qui a un job peu commun : layetier (définition : ouvrier qui fabrique des coffres, des caisses en bois servant généralement d’emballage). Jed a aussi son jeune frère, Cooper, à charge, qui a besoin d’un accompagnement particulier et cumule deux autres jobs pour subvenir à leurs besoins.

Duncan, qui aménage dans le voisinage, est quelqu’un de mystérieux et éveille la curiosité de Cooper et de Jed.

Jed est un peu réticent au départ mais au fil des rencontres, intrigué par le beau voisin, il va laisser ses émotions prendre le dessus.

Duncan est théologien mais pas seulement. Parfois, il devient Tony, celui qui se prostitue. En faisant la connaissance de Jed, il en vient à se remettre en question. Mais depuis le temps que Tony existe, il est difficile pour Duncan de s’en séparer.

Le récit commence en douceur. C’est d’ailleurs là que se situe le seul point négatif que j’ai pu y trouver. L’histoire s’accélère d’un coup alors que les deux hommes étaient encore des étrangers. Cela ne m’a pas semblé correctement rythmé mais c’est une appréciation personnelle.

Jed devra s’accrocher pour atteindre Duncan. Duncan, quant à lui, a un long chemin à parcourir avant de pouvoir vivre pleinement. Nos deux héros sont vraiment bien encadrés. L’innocence de Cooper, l’inquiétude de Daniel (le frère de Duncan) et les plus proches amis de Jed forment une belle équipe qui n’espère qu’une chose : voir Jed et Duncan heureux.

Mais nos principaux protagonistes ont aussi leur mot à dire et ils ont un caractère plutôt bien trempés. Tout n’est pas rose, ni noir, ni blanc…

Au-delà des ombres est une histoire qui nous invite à accepter un passé qui pèse lourd, à regarder au-delà de ce qui paraît infranchissable, à comprendre que les zones d’ombres font aussi ce que l’on est.

Ma note : 4/5

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s