Avis

La dérobade de Michel Masméjean

Attention : mon avis contiendra des révélations de Destins Croisés. À ne pas lire sans avoir lu ce dernier. Bien que l’auteur précise qu’ils peuvent se lire indépendamment, je vous conseille d’avoir toutes les cartes en main pour vous faire une idée sur cette histoire.

Couverture et résumé :

product_thumbnail.jpg

Roman qui fait suite à « Destins croisés » mais qui peut se lire indépendamment. Sandra et Martial vont-ils se retrouver et dans quelles conditions. Se retirer n’est pas fuir comme le dit l’entête du livre car un amour même le plus authentique finit toujours par s’épuiser quand il n’est pas partagé.

 

Mon avis :

Nous retrouvons Martial qui a pris la fuite afin de préserver Sandra. Martial qui a réussi à ouvrir une agence de voyage à Tortuguero, un bled paumé mais dont la richesse en faune et flore est intéressante.

Cette fois, l’auteur nous permet de partager la vie de Sandra. Sandra qui n’est toujours pas dans la confidence des derniers événements qui ont conduit à la dérobade de Martial. Elle est en pleine dépression. Jo et sa femme tentent de la sortir de cet enfer en mettant leur fils sur sa route : Jonathan.

Jonathan est un jeune homme qui semble a peine se débrouiller dans la vie. Il a toujours envié la place un peu spéciale que Martial a dans le cœur de ses parents.

C’est ainsi que démarre l’histoire de La Dérobade avec Martial qui tente de reprendre pied loin de ses amis et de Sandra; Sandra qui ne sait plus quoi faire par rapport à Martial mais bien déterminée à comprendre; et Jonathan, qui nourrit une haine à l’égard de Martial.

Pour ne pas dévoiler l’intrigue dans son intégralité, je vais me contenter de préciser que la plume de l’auteur est toujours aussi fluide dans ce roman. Cette fois, il nous conduit en terrain hostile où l’on frôle les limites de la légalité, parfois même on en sort.

J’ai adoré la tournure que prend le récit et la fin est une superbe note d’espoir, bien loin des débuts désastreux des protagonistes principaux.

Le plus, Tortuguero, Costa Rica, Panama, comme si vous y étiez avec des descriptions à faire rêver. C’est un drôle de voyage qu’on a ici.

A lire !

Ma note : 4,5/5

Je vous recommande de visiter le site de Michel Masméjean où vous trouverez ses autres romans mais aussi ses peintures. Bonne découverte !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s